Le Hamas se vante d’avoir « trouvé un moyen de surpasser le Dôme de fer »
Rechercher

Le Hamas se vante d’avoir « trouvé un moyen de surpasser le Dôme de fer »

Le groupe terroriste palestinien indique que l'intensité de ses tirs le mois dernier était la plus élevée de son histoire, avec des tirs de barrage vers une seule cible

Extrait d'une vidéo du Hamas, "La branche armée a adopté la tactique des feux lourds pour surpasser le soit-disant Dôme de fer", publiée le 4 juin 2019 (Capture écran)
Extrait d'une vidéo du Hamas, "La branche armée a adopté la tactique des feux lourds pour surpasser le soit-disant Dôme de fer", publiée le 4 juin 2019 (Capture écran)

Le groupe terroriste du Hamas a publié mardi une vidéo destinée à montrer comment il était parvenu à surpasser le système de défense anti-aérienne israélienne du Dôme de fer le mois dernier, lorsque près de 700 attaques de roquettes et un missile anti-tank ont frappé Israël et tué quatre civils.

« Nous avons trouvé un moyen de surpasser le Dôme de fer », s’est vanté le Hamas dans la vidéo, selon une traduction en hébreu réalisée par la Douzième chaîne.

« Le rythme de tirs était le plus élevé de notre histoire, 700 roquettes en 30 heures », a assuré le groupe palestinien, une musique dramatique en fond sonore. « Quatre-vingt-cinq roquettes ont ciblé Ashkelon, 80 Ashdod, 60 Beer Sheva — toutes transportant de grande ogives ».

« Nous avons adopté une tactique de feux lourds vers une seule cible pour surpasser le Dôme de fer », a affirmé le groupe terroriste. « Nous avons recouru aux tirs les plus lourds après les frappes [d’Israël] sur des immeubles de haute taille ».

« Nous avons d’autres surprises en réserve », a averti le Hamas.

Les tensions se sont intensifiées ces derniers mois dans la bande de Gaza.

Le système de défense aérienne israélien du Dôme de fer élimine des roquettes tirées depuis Gaza près de Sderot, en Israël, le samedi 4 mai 2019. (Crédit : AP / Ariel Schalit)

Plus tôt mardi, Israël a rélargi la zone de pêche autorisée au large de l’enclave côtière, malgré les ballons incendiaires qui visent actuellement la région proche de la frontière gazaouie, alors qu’il l’avait restreinte la semaine dernière en réaction à des attaques similaires.

Dans la journée de mardi, des ballons incendiaires ont déclenché au moins trois incendies dans la région d’Eshkol dans le sud de l’État juif, d’après les services de pompiers locaux.

Ces attaques incendiaires constitueraient une violation des termes de la trêve officieuse conclue entre Israël et les groupes terroristes de la bande de Gaza.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...