Le Hezbollah salue la riposte du régime d’Assad aux attaques d’Israël
Rechercher

Le Hezbollah salue la riposte du régime d’Assad aux attaques d’Israël

Un commandant militaire israélien a admis samedi soir que la chute de l'appareil était probablement liée aux tirs syriens

Les partisans du Hezbollah se rassemblent porte de Fatima à  Kfar Kila sur la frontière libanaise avec Israël pour fêter le crash d'un F-16 israélien abattu par les défenses aériennes syriennes, le 10 février 2018 (Crédit : AFP Photo/Ali Dia)
Les partisans du Hezbollah se rassemblent porte de Fatima à Kfar Kila sur la frontière libanaise avec Israël pour fêter le crash d'un F-16 israélien abattu par les défenses aériennes syriennes, le 10 février 2018 (Crédit : AFP Photo/Ali Dia)

Le mouvement terroriste chiite libanais du Hezbollah, allié indéfectible des régimes syrien et iranien, a salué samedi « le début d’une nouvelle ère stratégique » avec la riposte de Damas aux dernières attaques de l’Etat hébreu en Syrie et la chute d’un F-16 israélien.

Samedi matin, Israël avait mené une attaque d’envergure en Syrie contre des cibles militaires syriennes mais aussi « iraniennes ».

Un de ses appareils s’est écrasé en territoire israélien après avoir essuyé des tirs de la défense anti-aérienne syrienne. Selon le quotidien Haaretz, c’est la première fois depuis 30 ans qu’Israël perd un F-16 au combat.

Le Hezbollah, militairement engagé aux côtés des forces du président syrien Bachar al-Assad, a dénoncé les « attaques répétées (d’Israël) contre les installations militaires et civiles » en Syrie, selon un communiqué publié par l’Agence nationale de l’information (ANI).

Le mouvement terroriste chiite, dont les positions militaires en Syrie ont été prises pour cible plusieurs fois par Israël, a salué par ailleurs la « vigilance de l’armée syrienne » qui a « vaillamment bloqué les avions israéliens et réussi à abattre un F-16 ».

Une photo prise le 10 février 2018 montre les restes d’un missile syrien qui a atterri dans le nord d’Israël (Crédit : AFP Photo/Jack Guez)

« C’est le début d’une nouvelle ère stratégique, qui met un terme à la violation de l’espace aérien et du territoire syriens », selon le communiqué.

Un commandant militaire israélien a admis samedi soir que la chute de l’appareil était probablement liée aux tirs syriens.

Les deux pilotes qui ont réussi à s’éjecter de l’appareil ont été récupérés et hospitalisés, selon l’armée israélienne. L’un d’eux était dans un état grave mais allait mieux après l’opération, l’autre est légèrement blessé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...