Le « Jour de colère » palestinien prend des tournures d’émeutes en Cisjordanie
Rechercher

Le « Jour de colère » palestinien prend des tournures d’émeutes en Cisjordanie

Des émeutiers ont lancé des pierres sur des soldats et incendié des pneus pour protester contre le changement de position de Washington à l'égard des implantations israéliennes

Des manifestants palestiniens brûlent des cartons à l'effigie Donald Trump, Mike Pompeo et Benjamin Netanahu, à Naplouse, le 26 novembre 2019. (Crédit : Jaafar ASHTIYEH / AFP)
Des manifestants palestiniens brûlent des cartons à l'effigie Donald Trump, Mike Pompeo et Benjamin Netanahu, à Naplouse, le 26 novembre 2019. (Crédit : Jaafar ASHTIYEH / AFP)

Les Palestiniens de Cisjordanie ont pris part mardi à des manifestations et à de violentes émeutes dans cinq localités, dans le cadre du « Jour de colère » contre le changement de position de Washington à l’égard de la légalité des implantations israéliennes.

Des rassemblements ont ainsi été organisés à Abu Dis, devant le Tombeau de Rachel à la sortie de Bethléem, à un carrefour aux abords de Ramallah, à Hébron et à un check-point situé à l’entrée de Tulkarem, selon le site Ynet.

Entre 200 et 500 personnes participent à chacun de ces rassemblements, selon le site.

Certains émeutiers ont lancé des pierres en direction de soldats israéliens et ont incendié des pneus. Les forces de l’ordre ont réagi avec des dispositifs anti-émeutes.

Des émeutes ont également éclaté en protestation de la mort de Sami Abu Diak, un prisonnier palestinien atteint d’un cancer décédé alors qu’il purgeait trois peines de prison à perpétuité pour l’assassinat de 3 Palestiniens accusés d’avoir collaboré avec les services de sécurité israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...