Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

Le journal antisémite Rivarol montré lors de la « Star Ac », Endemol présente ses excuses

La société a précisé être "en train d'enquêter pour comprendre comment celui-ci a été mis au cours de l'émission" et assuré que "les sanctions nécessaires seront prises"

Une danseuse de l’émission « Star Academy » sur TF1 avec le journal d’extrême droite Rivarol, le 3 février 2024. (Crédit : capture d’écran TF1)
Une danseuse de l’émission « Star Academy » sur TF1 avec le journal d’extrême droite Rivarol, le 3 février 2024. (Crédit : capture d’écran TF1)

La société Endemol France, qui produit la Star Academy, a présenté des excuses dimanche sur le réseau social X, après que des figurants du télé-crochet sont apparus avec le journal d’extrême droite Rivarol lors de la finale.

« Nous présentons nos excuses aux téléspectateurs, aux artistes et aux élèves », a écrit sur X Endemol France. « Nous regrettons et condamnons fermement qu’un journal de propagande en totale opposition avec les valeurs de la Star Academy soit apparu dans un tableau hier soir lors de la finale. »

Un extrait vidéo de la finale a été publié et dénoncé sur X, notamment par Tristan Mendès-France, spécialiste de l’extrémisme en ligne. On y voit, aux côtés d’un chanteur en lice, deux figurants donner chacun un exemplaire de l’hebdomadaire à deux figurantes, lesquelles tendent leurs bras pour le lire.

La société a précisé être « en train d’enquêter pour comprendre comment celui-ci a été mis au cours de l’émission » et assuré que « les sanctions nécessaires seront prises en conséquence ».

La « Star Academy est une grande émission familiale qui réunit tous les publics autour de valeurs de divertissement, de bienveillance et de cohésion », affirme Endemol.

Fondé en 1951, l’hebdomadaire d’extrême droite Rivarol est une publication phare de l’extrême droite française.

Son directeur de publication, Jérôme Bourbon (Fabrice de son vrai prénom), a été condamné une quinzaine de fois, en particulier pour provocation à la haine, contestation de crime contre l’humanité et injure raciste.

En 2022, l’hebdomadaire s’est vu retirer son agrément par la Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP), ce qui le prive des avantages fiscaux et des tarifs postaux réduits dont bénéficient les journaux.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.