Le judaïsme était à la mode cette année auprès des non-Juifs
Rechercher

Le judaïsme était à la mode cette année auprès des non-Juifs

Qu’est-ce que Michael Phelps et Donald Trump ont en commun ? Ils ont tous deux un contact avec la culture juive

De haut à droite, dans le sens d'une aiguille d'une montre : Michael Phelps subissant un traitement aux ventouses (Crédit : Capture d'écran provenant d'Instagram ); Hillary Clinton dans le journal basé à Monsey, Yated Neeman, (Crédit : Onlysimchas.org) ; Stephen Colbert jouant 'Un violon sur le toit' avec les membres de la distribution du ' The Late Show" à New York, le 2 mars 2016 (Crédit : Capture d'écran de YouTube) ; Ted Cruz cuisant le matsa à Brooklyn, New York, 12 avril 2016 (Crédit : YouTube) (Tous les crédits sont via JTA)
De haut à droite, dans le sens d'une aiguille d'une montre : Michael Phelps subissant un traitement aux ventouses (Crédit : Capture d'écran provenant d'Instagram ); Hillary Clinton dans le journal basé à Monsey, Yated Neeman, (Crédit : Onlysimchas.org) ; Stephen Colbert jouant 'Un violon sur le toit' avec les membres de la distribution du ' The Late Show" à New York, le 2 mars 2016 (Crédit : Capture d'écran de YouTube) ; Ted Cruz cuisant le matsa à Brooklyn, New York, 12 avril 2016 (Crédit : YouTube) (Tous les crédits sont via JTA)

JTA – Cette année, des célèbrités non-juifs n’ont pas caché leurs inclinations juives, comme de suivre un traitement traditionnel juif ou du fait de chanter le classique de la Pâque, « Dayenu ».

Voici les 8 moments en 5776 où les non-Juifs se sont inspirés du judaïsme, que ce soit des célébrités du monde du sport, du divertissement ou de la politique.

Dans le sport :

1. Amare Stoudemire a émigré en Israël

La star de la NBA a signé un contrat de deux ans avec l’équipe de basket-ball israélienne Hapoel Jerusalem en juillet.

Stoudemire a une histoire avec le judaïsme : il s’est lui-même décrit comme « spirituellement et culturellement juif » et a affirmé qu’il pourrait avoir une ascendance juive. Il a aussi des liens avec la communauté hébraïque Israélite, les Afro-Américains qui croient qu’ils sont reliés aux Israélites bibliques.

« Ma famille et moi sommes heureux d’entamer un nouveau voyage en Israël, un pays que j’ai appris à aimer ».

Amare Stoudemire lorsqu'il jouait pour les Knicks de New York lors d'un match contre les Rockets de Houston au Toyota Center de Houston, le 24 novembre 2014 (Crédit : Scott Halleran / Getty Images)
Amare Stoudemire lorsqu’il jouait pour les Knicks de New York lors d’un match contre les Rockets de Houston au Toyota Center de Houston, le 24 novembre 2014 (Crédit : Scott Halleran / Getty Images)

2. Michael Phelps a suivi un traitement traditionnel avec un ancien nom yiddish

Les amateurs de sport étaient étonnés après avoir vu des marques rouge pourpre et rondes sur le corps de plusieurs athlètes olympiques en août, dont le champion de natation Michael Phelps.

Il s’est avéré qu’ils suivaient un traitement appelé ‘cupping’ – connu sous le nom de « Bankes » en yiddish – qui consiste à appliquer des coupes de verre chauffées sur la peau, dans l’espoir d’extraire les mauvais esprits. Bien que nous soyons sceptiques au début, après avoir vu Phelps remporter six médailles à Rio, nous songeons à essayer ces ventouses.

Michael Phelps recevant un traitement à la ventouse (Crédit : Capture d'écran provenant d'Instagram / via JTA)
Michael Phelps recevant un traitement à la ventouse (Crédit : Capture d’écran provenant d’Instagram / via JTA)

3. Une gymnaste japonaise a fait sa chorégraphie au sol sur un air hassidique pendant les Jeux de Rio

Sae Miyakawa nous a séduits quand elle a fait sa chorégraphie au sol à Rio sur un classique juif « Kol Haolam Kulo », qui a été écrit à l’origine par le rabbin Nahman de Breslev.

Bien que l’équipe japonaise n’ait pas gagné de médaille, sa performance a montré que le « renouveau klezmer » a une résonnance dans le monde entier.

Cependant, ce n’est pas tout le monde qui s’est réjoui du choix de Miyakawa – un rabbin israélien qui aurait composé la mélodie a indiqué qu’il ferait valoir ses droits d’auteur sur la performance, qui, a-t-il dénoncé, était « inappropriée ».

Bien que la vidéo de sa performance Rio ne soit pas disponible en ligne, la vidéo ci-dessus montre la même chorégraphie pendant l’épreuve de qualification au Japon.

https://youtu.be/AV2h3gBMGss

4. La star de « Transparent » Kathryn Hahn a honoré des rabbins lors d’un gala

Hahn n’est pas un rabbin, en fait, elle n’est même pas juive. Mais cela n’a pas empêché l’actrice catholique, qui joue le rabbin Raquel dans la série à succès sur Amazon « Transparent » d’accueillir le gala annuel du groupe pour la justice sociale rabbinique, T’ruah : l’appel rabbinique pour les droits de l’Homme en mai.

L’événement a honoré les chefs religieux juifs qui ont combattu pour les droits de l’Homme.

Kathryn Hahn arrivant à la projection spéciale  de « Transparent » au DGA Theater à Los Angeles, le 5 mai 2016 (Crédit : Michael Tran / FilmMagic / JTA)
Kathryn Hahn arrivant à la projection spéciale de « Transparent » au DGA Theater à Los Angeles, le 5 mai 2016 (Crédit : Michael Tran / FilmMagic / JTA)

En politique :

5. John Kasich a parlé de la Torah aux Juifs ultra-orthodoxes

Lors d’une visite à Borough Park à Brooklyn en avril, le gouverneur de l’Ohio a pris le temps de donner à un groupe de Juifs orthodoxes son interprétation de la Bible.

Dans une conversation qui donnait l’impression d’être quelque peu condescendante, Kasich a demandé à un groupe d’étudiants d’une yeshiva, qui passent probablement leurs journées entières à étudier les textes juifs, s’ils avaient déjà lu des textes au sujet de Joseph.

Il a également ajouté qu’Abraham l’emporte sur Moïse, que beaucoup de Juifs considèrent comme le personnage biblique le plus important. Kasich semblait confiant de son argumentation, mais nous ne sommes pas si sûrs qu’il ait convaincu les Juifs.

6. Ted Cruz a cuit une matsa à Brooklyn

Le candidat aux primaires républicaines en vue des élections présidentielles a aidé à faire du pain azyme à Brooklyn avant les primaires de New York en avril, qui ont eu lieu juste avant Pessah. Mais même en se joignant à la foule pour chanter le traditionnel « Dayenu », cela n’a pas suffi à l’aider à remporter l’investiture républicaine.

Il est arrivé à la troisième place avec 14,5 % des voix républicaines.

7. Donald Trump a porté un talith

En septembre, le candidat républicain à la présidentielle a enfilé un châle de prière juif qui lui a été donné par un pasteur au cours d’une visite dans une église noire à Detroit.

Et ce n’était pas seulement n’importe quel talith, il venait tout « droit d’Israël », selon le pasteur. L’incident a laissé de nombreux Juifs, probablement parmi eux la fille juive Trump, Ivanka, perplexes.

Donald Trump avec un talith offert par Mgr Wayne Jackson du Grande Faith Ministries à Detroit, le 3 septembre 2016 (Crédit : Capture d'écran de YouTube / JTA)
Donald Trump avec un talith offert par Mgr Wayne Jackson du Grande Faith Ministries à Detroit, le 3 septembre 2016 (Crédit : Capture d’écran de YouTube / JTA)

8. Hillary Clinton « est apparue » dans un journal haredi

En plus de devenir la première femme à se présenter à la présidence d’un grand parti, cet été Clinton a brisé un plafond de verre, d’une certaine manière : en août, un journal haredi de Monsey à New York qui interdit généralement des images des femmes dans ses pages a donné le feu vert pour imprimer une photo de la candidate.

Le hic : seulement son bras et le haut de sa tête étaient visibles. Le rédacteur en chef d’un autre journal orthodoxe a déclaré l’année dernière que si Clinton devenait présidente, il pourrait envisager de repenser sa politique éditoriale sur l’inclusion des photos de femmes dans son journal.

L'image tronquée d'Hillary Clinton dans un journal haredi (Crédit : Onlysimchas.org/JTA)
L’image tronquée d’Hillary Clinton dans un journal haredi (Crédit : Onlysimchas.org/JTA)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...