« Le Liban ne s’agenouillera pas devant le Hezbollah » – député libanais
Rechercher

« Le Liban ne s’agenouillera pas devant le Hezbollah » – député libanais

Nadim Gemayel a aussi affirmé que le Liban "est en manque du projet de renaissance" que son père, président assassiné en 1982, avait souhaité pour le pays

Nadim Gemayel avec le cardinal Nasrallah Boutros Sfeir. (Crédit : Nadim Gemayel / Twitter)
Nadim Gemayel avec le cardinal Nasrallah Boutros Sfeir. (Crédit : Nadim Gemayel / Twitter)

Nadim Gemayel, député libanais et fils de l’ancien président Bachir Gemayel, a affirmé ce vendredi que le Liban « ne s’agenouillerait jamais devant le Hezbollah », a rapporté L’Orient Le Jour.

L’homme s’exprimait lors des commémorations de la mort de son père, tué dans un attentat il y a 37 ans alors qu’il venait d’être élu président et qu’il souhaitait faire la paix avec Israël.

« Aujourd’hui ressemble à hier, a affirmé le député. Nous voyons toujours une partie des Libanais mettre leurs armes au service de l’Iran et de son régime. » « Et cette partie est prête à partir en guerre pour l’Iran », a-t-il ajouté.

Il a reproché à l’État libanais son inaction et sa « complicité » suite aux propos du dirigeant du groupe terroriste chiite du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui affirme depuis longtemps qu’il n’y aurait « pas de ligne rouge » dans le cas d’un conflit avec Israël – des propos réitérés mardi denier.

Nadim Gemayel a affirmé que le Liban « est en manque du projet de renaissance » que son père avait souhaité pour le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...