Rechercher

Le Likud reproche à Lapid de chercher à conclure un accord de paix avec Abbas

Zehava Galon, ancienne présidente du Meretz, a insisté sur le fait que les liens avec le leader palestinien vieillissant étaient nécessaires pour la sécurité d'Israël

Montage photos : À gauche, le Premier ministre Yair Lapid dirigeant sa première réunion hebdomadaire du cabinet, le 3 juillet 2022 ; à droite, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'adressant aux médias lors d'une conférence de presse à Nicosie, à Chypre, le mardi 14 juin 2022. (Crédit : Haim Zach/GPO ; Iakovos Hatzistavrou/Pool via AP)
Montage photos : À gauche, le Premier ministre Yair Lapid dirigeant sa première réunion hebdomadaire du cabinet, le 3 juillet 2022 ; à droite, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'adressant aux médias lors d'une conférence de presse à Nicosie, à Chypre, le mardi 14 juin 2022. (Crédit : Haim Zach/GPO ; Iakovos Hatzistavrou/Pool via AP)

L’ancienne présidente du Meretz, Zehava Galon, qui se présente à nouveau à la tête du parti, a affirmé dans une interview jeudi que le Premier ministre Yair Lapid souhaitait conclure un accord de paix avec les Palestiniens, quelques jours après que le dirigeant de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a accusé Israël d’avoir commis « 50 holocaustes » au fil des ans.

S’adressant au site d’information Walla, Galon a déclaré que Lapid lui avait dit qu’il avait « l’intention de parvenir à un arrangement politique avec les Palestiniens par le biais de discussions avec Abbas ». Le Premier ministre n’a pas encore répondu à cette affirmation.

En réponse à l’interview de Galon, le Likud, le parti du leader de l’opposition Benjamin Netanyahu, a déclaré jeudi que Lapid faisait « des concessions dangereuses avec le négationniste Abbas ».

« Après des années pendant lesquelles le Likud a écarté Abbas de l’agenda mondial, Lapid et Gantz le ramènent sur le devant de la scène », a déclaré le parti.

Galon, dans son interview, a également félicité le ministre de la Défense Benny Gantz pour les réunions qu’il a tenues avec le chef de l’AP au cours de l’année écoulée, un jour après que les législateurs de la coalition et de l’opposition de droite ont renouvelé leurs critiques à l’égard des efforts de Gantz pour renforcer les liens avec Abbas.

« Lorsque Gantz, dans un geste très intelligent, a invité Abbas chez lui, le public comprend qu’il s’agit d’un partenaire », a déclaré Galon, faisant référence à la réunion de Gantz avec le dirigeant de l’AP en décembre, et a affirmé qu’on pouvait compter sur lui dans les efforts visant à forger un accord de paix avec les Palestiniens.

Gantz a rencontré le chef de l’Autorité palestinienne à plusieurs reprises au cours de l’année écoulée, la dernière fois le mois dernier pour discuter de la coordination de la sécurité avant la visite du président américain Joe Biden en Israël et en Cisjordanie.

Galon a qualifié les récents commentaires largement condamnés d’Abbas de « blasphématoires et insultants », mais a déclaré qu’il était dans l’intérêt d’Israël de coopérer avec le leader vieillissant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...