La police a libéré le marié, 3 autres invités du « mariage de la haine » arrêtés
Rechercher

La police a libéré le marié, 3 autres invités du « mariage de la haine » arrêtés

Yakir Ashbal avait nié avoir connaissance de l'incident qui a eu lieu pendant son mariage où l'attaque de Duma a été louée

Des extrémistes juifs israéliens célébrant les meurtres de membres de la famille Dawabsha pendant un mariage (Capture d'écran Dixième chaîne)
Des extrémistes juifs israéliens célébrant les meurtres de membres de la famille Dawabsha pendant un mariage (Capture d'écran Dixième chaîne)

La police israélienne a décidé de libérer le marié dont le mariage avait été l’occasion du tournage d’une vidéo montrant des douzaines d’invités d’extrême-droite célébrant l’attaque incendiaire de Duma qui a tué trois membres d’une famille palestinienne en juillet.

Yakir Ashbal a été interrogé sur sa participation à l’évènement, pendant lequel les invités dansaient avec des fusils, des couteaux, et un faux cocktail Molotov. Ashbal a été amené mercredi devant un tribunal, qui a décidé de le placer en résidence surveillée.

Trois autres suspects arrêtés en lien avec le mariage seront également libérés dans les prochaines heures.

Yakir Ashbal avait déjà déclaré qu’il n’était pas au courant du comportement des invités lors de l’événement.

La semaine dernière, Ashbal avait déclaré sur la Dixième chaîne : « je ne l’ai même pas vu. À mon mariage, j’étais dans les nuages, pas du tout sur terre ».

Il a qualifié les images de « choquantes » mais a insisté sur le fait qu’ « il y avait environ 600 personnes à mon mariage, et ce n’était pas quelque chose que j’avais accepté. Il y avait un million de personnes. Je ne pouvais pas contrôler pas ce qui est arrivé à mon mariage. Je suis juste le marié ; je n’ai même pas payé pour le photographe ou le chanteur ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...