Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Le Maroc rouvre son ambassade en Irak après 18 ans d’absence

La chancellerie avait été transférée en 2005 en Jordanie en raison de "la dégradation des conditions sécuritaires" dans le pays

Nasser Bourita, à gauche, avec le Premier ministre irakien, Mohammed Shia Al-Sudani, à Bagdad, le 28 janvier 2023 (Crédit : Capture d'écran Twitter/ Maroc diplomatie)
Nasser Bourita, à gauche, avec le Premier ministre irakien, Mohammed Shia Al-Sudani, à Bagdad, le 28 janvier 2023 (Crédit : Capture d'écran Twitter/ Maroc diplomatie)

Le ministre des Affaires étrangères du Maroc a rouvert samedi à Bagdad l’ambassade du royaume en Irak après 18 ans d’absence, un déplacement « historique » marquant le début d’une coopération accrue, ont espéré les chefs de la diplomatie des deux pays.

L’ambassade du Maroc à Bagdad avait fermé ses portes en 2005 et la chancellerie avait été transférée en Jordanie en raison de « la dégradation des conditions sécuritaires » en Irak, selon le ministère des Affaires étrangères marocain.

L’Irak a connu près de vingt années de conflits et de violences meurtrières après l’invasion emmenée par les États-Unis qui renversa Saddam Hussein en 2003.

Reçu samedi par le chef de la diplomatie irakienne, Fouad Hussein, son homologue, Nasser Bourita, a estimé en conférence de presse que la réouverture de l’ambassade était un « signal fort », venant illustrer « la confiance du Maroc dans le nouvel Irak ».

À l’automne 2005, deux employés marocains de l’ambassade avaient été enlevés par la branche irakienne d’Al-Qaïda, puis portés disparus, un drame ayant provoqué une vive émotion dans leur pays.

Mais après des années de violences confessionnelles et la montée en puissance des groupes jihadistes, l’Irak a renoué ces dernières années avec une relative normalité.

Bourita a salué une « visite historique », rappelant qu’il s’agissait de « la première d’un ministre des Affaires étrangères (marocain) depuis environ un quart de siècle ».

Evoquant le début « d’une nouvelle ère » dans les relations entre les deux pays, Hussein a dit vouloir encourager « la coopération commerciale et économique dans tous les domaines », alors que les relations économiques sont actuellement « quasi-inexistantes ».

Le ministre irakien a également apporté le « soutien » de l’Irak à « l’unité territoriale du royaume du Maroc et aux efforts onusiens pour arriver à une solution définitive concernant la question du Sahara » occidental, un territoire que se disputent le Maroc et le Front Polisario.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.