Le meurtrier présumé d’une stagiaire juive sera libéré après un nouveau procès
Rechercher

Le meurtrier présumé d’une stagiaire juive sera libéré après un nouveau procès

Les procureurs américains citent des doutes raisonnables pour abandonner les charges comme Ingmar Guandique, jugé coupable en 2010 du meurtre de Chandra Levy

Le Congrès des Etats-Unis, à Washington, D.C. (Crédit : Getty/AFP/Archives Mark Wilson)
Le Congrès des Etats-Unis, à Washington, D.C. (Crédit : Getty/AFP/Archives Mark Wilson)

Les procureurs ont demandé un non lieu dans une affaire contre un homme étant rejugé après avoir été jugé coupable d’avoir tué Chandra Levy, stagiaire au Congrès, en 2001.

Le bureau du procureur des Etats-Unis de Washington a demandé à un juge l’abandon des charges contre Ingmar Guandique, immigrant du Salvador qui avait été jugé coupable en 2010 du meurtre de Chandra Levy, dont la mort avait contribué à la chute d’un élu du Congrès, a annoncé jeudi le Daily Forward.

Immigrant illégal, Guandique avait été condamné à 60 ans de prison pour le meurtre de Levy, jeune femme de 24 ans dont le corps avait été retrouvé dans un parc de Washington, D.C. en 2002, presque un an après sa disparition l’été précédent. Un jury avait condamné Guandique.

La demande de Guandique d’un nouveau procès a été accordée l’année dernière, quand ses avocats ont affirmé qu’un témoin clé avait menti, selon le Forward.

La motion d’abandon de toutes les charges pesant contre lui faite auprès du juge Robert Morin de la cour supérieure du district de Columbia est basée sur des informations que les procureurs ont reçues ces dernières semaines, est-il écrit dans le communiqué. L’information n’avait pas été publiée.

Une large recherche n’avait apporté que peu d’informations sur la localisation de Levy, mais avait révélé qu’elle avait une liaison avec Gary Condit, alors membre de la Chambre des représentants.

Condit, démocrate marié représentant la Californie, avait reconnu avoir une « étroite relation » avec Levy, mais a déclaré n’être en aucun cas lié à sa disparition ou à sa mort.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...