Rechercher

Le ministre soudanais de la Justice rencontre des officiels israéliens à Dubaï

Le vice-ministre des Affaires étrangères Idan Roll et le ministre de la Coopération régionale Issawi Frej ont discuté d'initiatives conjointes avec Nasredeen Abdulbari

Le ministre soudanais de la Justice, Nasredeen Abdulbari, rencontre le vice-ministre des Affaires étrangères, Idan Roll, à Abou Dhabi, le 13 octobre 2021. (Ministère des affaires étrangères)
Le ministre soudanais de la Justice, Nasredeen Abdulbari, rencontre le vice-ministre des Affaires étrangères, Idan Roll, à Abou Dhabi, le 13 octobre 2021. (Ministère des affaires étrangères)

Le ministre soudanais de la Justice, Nasredeen Abdulbari, a rencontré mercredi deux hauts responsables du gouvernement israélien lors de sa visite aux Émirats arabes unis.

Israël et le Soudan ont convenu d’œuvrer à la normalisation de leurs relations en octobre dernier dans le cadre des accords d’Abraham. Mais contrairement à d’autres États arabes qui ont noué des relations diplomatiques ouvertes avec Israël l’année dernière – les Émirats arabes unis, le Maroc, Bahreïn – peu de choses ont été faites publiquement dans le processus de normalisation avec le Soudan depuis cette annonce spectaculaire.

Mercredi, à Dubaï, Abdulbari a rencontré le ministre israélien des affaires régionales, Issawi Frej, du parti Meretz, les deux hommes discutant de projets binationaux et de la promotion de liens plus forts entre leurs pays respectifs.

Selon le bureau de Frej, Abdulbari a déclaré que le Soudan et Israël devraient travailler ensemble sur des projets éducatifs et culturels communs afin de renforcer les liens entre les deux États. Au cours de la réunion, Abdulbari a suggéré d’établir un programme d’échange.

« Je crois au pouvoir de l’éducation et des liens culturels, donc je pense que nous devons communiquer au niveau culturel et éducatif avant de promouvoir des projets économiques », a déclaré Abdulbari.

Abdulbari a ajouté que les accords d’Abraham de l’année dernière étaient une « étape correcte et nécessaire » vers la paix régionale. « Au début, un petit groupe accepte le changement, puis de plus en plus de groupes s’y rallient », a déclaré Abdulbari, selon le bureau de Frej.

Le ministre des Affaires régionales Issawi Frej (à droite) rencontre le ministre soudanais de la Justice Nasredeen Abdulbari à Dubaï le 13 octobre 2021. (Courtoisie)

Le ministère des Affaires étrangères a confirmé que le vice-ministre des Affaires étrangères Idan Roll a rencontré séparément Abdulbari, après que des informations sur la réunion ont fuité.

Selon le ministère, Roll et Abdulbari ont convenu d’une coopération future en matière de formation technologique visant à préparer les citoyens à poursuivre des carrières dans le secteur de la haute technologie.

« Notre objectif est de joindre nos mains dans la formation technologique afin d’aider les jeunes de toutes les parties aux accords à s’adapter aux changements sur le marché du travail et à leur donner plus de capacités dans lesquelles ils peuvent également s’engager à distance, en tant que partie intégrante de l’industrie de haute technologie », a déclaré Roll après la réunion.

M. Roll a également souligné l’importance de la signature par le Soudan et Israël d’un accord établissant des liens diplomatiques officiels entre les deux pays, et a qualifié la réunion de « moteur » des accords d’Abraham.

Une délégation de responsables soudanais de la sécurité a récemment effectué un voyage secret en Israël, selon des médias arabes la semaine dernière. La délégation a passé deux jours en Israël pour discuter des relations bilatérales, a rapporté la chaîne saoudienne Al Arabiya, sans donner plus de détails ni préciser quels responsables soudanais s’y sont rendus.

Dans une interview accordée le mois dernier, le ministre soudanais des Affaires étrangères a minimisé l’importance de ces liens et a déclaré qu’il n’était pas prévu qu’Israël ouvre une ambassade à Khartoum.

Dans une interview publiée dans The National, 11 mois après l’annonce de la normalisation entre les pays, Mariam al-Sadiq al-Mahdi a déclaré qu’il n’y a « aucun signe de normalisation avec Israël. »

Le staff de Times of Israël a participé à ce rapport

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...