Le nombre de nouveaux cas quotidiens de COVID retombe sous le seuil des 10 000
Rechercher

Le nombre de nouveaux cas quotidiens de COVID retombe sous le seuil des 10 000

Les cas graves étaient en légère hausse samedi à 677, mais encore sur le déclin - ils étaient à 753 au pic de la quatrième vague ; le ministre de la Santé se dit optimiste

Le ministre de la Santé Nitzan Horowitz en visite à l'hôpital Ziv, dans la ville de Safed, dans le nord du pays, le 24 août 2021. (Crédit : David Cohen/Flash90)
Le ministre de la Santé Nitzan Horowitz en visite à l'hôpital Ziv, dans la ville de Safed, dans le nord du pays, le 24 août 2021. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Le ministère de la Santé, samedi, a fait savoir que 9 739 nouveaux cas de coronavirus avaient été identifiés vendredi. C’est la première fois depuis quatre jours consécutifs que ce chiffre est sous le seuil des dix mille.

4 154 nouvelles infections avaient été enregistrés samedi matin et il y avait donc 90 750 cas actifs dans le pays. 1 112 744 Israéliens ont été touchées par le coronavirus au sein de l’État juif depuis le début de la pandémie.

Le taux de positivité des tests était, samedi, de 6,91 % – une baisse nette par rapport au pourcentage de 8,42 % de jeudi.

Nitzan Horowitz, le ministre de la Santé, a défendu la réponse du gouvernement face à la pandémie, samedi, face à la recrudescence du nombre de cas.

« Je ne veux pas fermer le pays – j’ai dit qu’il n’y aurait pas de confinement et il n’y a pas de confinement », a déclaré Horowitz à la Treizième chaîne. « Je ne veux pas que des centaines de milliers de personnes se retrouvent sans emploi et je ne veux pas fermer les écoles et les entreprises ».

« Il faut cesser de paniquer. Nous prenons des mesures réfléchies, nous les assumons. Nous faisons ce qui est important pour lutter contre la morbidité mais, en même temps, nous voulons que le pays reste ouvert », a-t-il ajouté.

Malgré le nombre élevé de nombre de nouvelles infections quotidiennes, ainsi que la réouverture, la semaine dernière, des écoles et malgré l’approche des prochaines fêtes juives, Horowitz a expliqué que la morbidité diminuait, notant également le commencement d’une baisse du nombre de cas graves.

Ce nombre a connu samedi une légère hausse, à 677, après avoir commencé à chuter, ces derniers jours. Au pic de cette vague, il avait atteint les 753.

« Il est encore trop tôt pour se réjouir mais il y a des raisons d’être optimiste », a continué Horowitz.

Le bilan des décès entraînés par le coronavirus est de 7 153 personnes. 16 personnes sont mortes vendredi des suites de complications de la maladie.

Tomer Zarfati, 13 ans, reçoit sa deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 dans un dispensaire de la Clalit à Jérusalem, le 29 août 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Selon le ministère de la Santé, 6 010 685 personnes ont reçu une dose de vaccin et 5 507 351 en ont reçu deux. 2 573 020 personnes ont d’ores et déjà bénéficié d’une injection de rappel.

Le ministère a diffusé samedi une liste de directives avant les fêtes juives. Selon ces dernières, un « Pass vert » – un document qui prouve que le parcours vaccinal a été effectué ou que son détenteur est en rémission du coronavirus – devra être présenté dans les synagogues accueillant plus de 50 fidèles. Il sera aussi possible d’accéder à ces lieux de culte en présentant un résultat de test négatif.

Le ministère recommande toutefois d’organiser les prières à l’extérieur. Les rassemblements publics, pendant les fêtes, seront limités à 1 000 participants en espace clos et à 5 000 participants en plein air, selon ces nouvelles règles.

Tous les participants aux rassemblements réunissant plus de cent personnes devront porter des masques, a annoncé le ministère, qui a toutefois précisé qu’il était préférable de porter aussi le masque lors des événements de taille plus modeste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...