Le Palestinien, qui avait jeté un marteau sur une voiture israélienne, retrouvé
Rechercher

Le Palestinien, qui avait jeté un marteau sur une voiture israélienne, retrouvé

L'armée indique que le suspect, mis en examen, a déjà passé du temps en prison pour des crimes d'ordre sécuritaire et a été libéré en mai dernier

Voiture israélienne endommagée par un jet de marteau, le 10 avril 2019, près de l'implantation de Tekoa, en Cisjordanie. (Sauveteurs sans frontières)
Voiture israélienne endommagée par un jet de marteau, le 10 avril 2019, près de l'implantation de Tekoa, en Cisjordanie. (Sauveteurs sans frontières)

Les forces de sécurité israéliennes ont interpelé le Palestinien soupçonné d’avoir projeté un marteau sur une voiture israélienne qui circulait sur une autoroute du centre de la Cisjordanie en avril, blessant le conducteur, a fait savoir l’armée jeudi.

Les procureurs ont présenté un « acte d’accusation sévère » contre Ahmad Ibrahim Suleiman Nasrallah à un tribunal militaire jeudi, selon l’armée.

On ne sait pas encore exactement quand Nasrallah, résidant dans le village palestinien de Tuqua, a été interpelé. L’armée israélienne a indiqué que l’homme avait déjà été arrêté pour des crimes liées à la sécurité et libéré de prison en mai dernier.

D’après Tsahal, Nasrallah est l’auteur de l’attaque perpétrée le 10 avril, lors de laquelle il a lancé une tête de marteau en métal dans le pare-brise du véhicule d’un Israélien de 45 ans, près de l’implantation cisjordanienne de Tekoa, non loin de Tuqua.

Le projectile avait fait voler le pare-brise en éclats et avait atterri à l’intérieur de la voiture.

La tête de marteau en métal qui a heurté le pare-brise d’une voiture israélienne près de l’implantation de Tekoa, en Cisjordanie, le 10 avril 2019. (Sauveteurs sans frontières)

La victime avait été transportée à l’hôpital, d’après un communiqué de l’armée.

Il semblerait que le marteau avait été lancé depuis une école palestinienne voisine, a rapporté le site d’information Walla.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...