Rechercher

Le Parti républicain du Minnesota s’excuse pour une vidéo de Soros en marionnettiste

Son président affirme que le candidat n’avait pas conscience de la charge antisémite de cette représentation et sera sensibilisé à l’antisémitisme proposée par un groupe juif

Image représentant le philanthrope juif George Soros comme un marionnettiste, issue d’une vidéo de campagne pour Kim Crockett, candidat du Parti Républicain dans le Minnesota au poste de Secrétaire d’État. (Crédit : Capture d’écran via la JTA)
Image représentant le philanthrope juif George Soros comme un marionnettiste, issue d’une vidéo de campagne pour Kim Crockett, candidat du Parti Républicain dans le Minnesota au poste de Secrétaire d’État. (Crédit : Capture d’écran via la JTA)

Le Parti républicain du Minnesota a présenté ses excuses, jeudi, pour avoir diffusé une vidéo représentant le milliardaire juif libéral, George Soros, en marionnettiste contrôlant deux démocrates juifs. Il a assuré que les responsables ne savaient pas que l’image avait des connotations antisémites.

« L’utilisation d’images représentant M. Soros comme un marionnettiste, lors de notre convention d’État, a soulevé des inquiétudes liées au fait qu’elles reprenaient un trope antisémite », a déclaré le président du Parti Républicain de l’État, David Hann, dans un communiqué. Il a ajouté avoir été contacté par le Conseil en charge des relations des communautés juives du Minnesota et du Dakota après la projection de cette vidéo.

« Nous assurons le Conseil et tous nos amis de la communauté juive que l’image n’était pas destinée à provoquer d’hostilité envers le peuple juif », a déclaré Hann. « Cela n’aurait pas dû se produire, nous nous en excusons et nous engageons à travailler avec le Conseil pour éduquer nos équipes et candidats à l’antisémitisme. »

Dans une vidéo de campagne, Kim Crockett, candidate républicaine au poste de secrétaire d’État du Minnesota, affirmait que le candidat Démocrate sortant ainsi qu’un avocat spécialiste des élections – tous deux juifs – étaient manipulés par Soros. Cette vidéo a été projetée le week-end dernier lors de la convention du Minnesota.

Hann a déclaré que Crockett et son équipe n’avaient pas connaissance du trope antisémite. L’Anti-Defamation League a qualifié d’antisémite l’utilisation fréquente, par les conservateurs, de la figure du marionnettiste pour dépeindre Soros.

« J’ai conclu, après m’être entretenu avec Mme Crockett, que la représentation de M. Soros n’était pas sciemment antisémite, et que ni Mme Crockett ni son équipe ne savaient que la figure du marionnettiste évoquait un trope antisémite ancien, mais persistant », a déclaré Hann.

Le directeur du Conseil en charge des relations des communautés juives du Minnesota, Steve Hunegs, a condamné la diffusion de l’image dans l’éditorial du journal local, le Star-Tribune, ainsi que dans un communiqué. Il a félicité Hann et son homologue du Parti démocrate d’avoir accepté son offre de former leurs partis et collaborateurs à l’antisémitisme.

« Nous nous apercevons… que l’antisémitisme ne se manifeste pas toujours sous forme d’une haine ouvertement exprimée, et qu’il s’agit parfois davantage d’une question d’angle mort », a expliqué Hunegs.

L’homme accusé d’avoir tué 10 personnes dans un supermarché de Buffalo, le week-end dernier, aurait évoqué Soros dans le « manifeste » publié en ligne résumant ses opinions, affirmant que le milliardaire était « le principal responsable de la destruction de notre culture blanche ».

La première réaction du parti Républicain aux plaintes concernant la vidéo, faites à Axios, a été de critiquer les Démocrates et leur « soutien sans vergogne aux extrémistes », tout en mettant en avant le soutien du Parti républicain à Israël.

Steve Simon, le secrétaire d’État juif en exercice visé par la vidéo, a déclaré à un média juif local, TC Jewfolk, que la vidéo était « étrange » et « troublante ».

« C’est le genre de chose que l’on peut s’attendre à voir sur des réseaux sociaux spécialisés dans les trolls extrémistes, pas de la part de personnes sérieuses en lice pour un poste sérieux », a conclu Simon.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...