Netanyahu : les forces de sécurité « suivent de près » le terroriste d’Ariel
Rechercher

Netanyahu : les forces de sécurité « suivent de près » le terroriste d’Ariel

La chasse à l'homme se poursuit à la recherche d'Omar Abu Laila, 19 ans ; la maison familiale a été cartographiée par l'armée en vue de sa démolition

Soldats israéliens lors d'un raid dans le village de Shuweika, près de la ville de Tulkarem en Cisjordanie, le 20 octobre 2018. (Nasser Ishtayeh/Flash90)
Soldats israéliens lors d'un raid dans le village de Shuweika, près de la ville de Tulkarem en Cisjordanie, le 20 octobre 2018. (Nasser Ishtayeh/Flash90)

Les forces de sécurité israéliennes auraient interpellé le père et le frère du Palestinien suspecté d’avoir tué un soldat israélien dans une fusillade et une attaque au couteau en Cisjordanie, au deuxième jour d’une importante chasse à l’homme.

Le suspect présumé a été identifié par les médias palestiniens et israéliens. Il s’agit d’Omar Abu Laila. Il est accusé d’avoir poignardé à mort le sergent Gal Keidan à l’intersection d’Ariel dimanche matin.

Selon les autorités israéliennes, après avoir poignardé Keidan, Abu Laila a saisi une arme et ouvert le feu sur les voitures en circulation, blessant le rabbin Achiad Ettinger, avant de voler une voiture pour s’enfuir. Laila s’est ensuite rendu à l’intersection de Givat Avishar où il a ouvert le feu une seconde fois, blessant Alexander Dvorsky, un soldat israélien.

Achiad Ettinger a succombé à ses blessures lundi matin.

Laila a ensuite pris la direction du village palestinien de Bruqin, laissé le véhicule à l’entrée du village et s’est enfui à pied.

Des légistes israéliens examinent une voiture près de l’implantation d’Ariel, après une attaque, le 17 mars 2019. (Crédit : JAAFAR ASHTIYEH / AFP)

Selon les médias palestiniens, les forces de sécurité israéliennes ont installé des barrages routiers autour de Bruqin et brièvement bouclé la zone industrielle de Barkan, située non loin, ainsi que d’autres implantations voisines.

Les médias indiquent que les soldats israéliens ont également appréhendé le père de Laila et son frère de 16 ans, dans la ville d’Az-Zawiya, qui était également bouclée par un cordon de sécurité, selon le site d’information Maan.

Les forces de sécurité auraient perquisitionné la maison de Laila et la boutique appartenant à la famille durant le raid.

« Les soldats ont mené une recherche approfondie et des vérifications de sécurité aux entrées et sorties du villages », a déclaré l’armée dans un communiqué.

L’armée a déclaré que les soldats avaient effectué les travaux préliminaires nécessaires pour démolir la maison familiale prochainement, une méthode qu’Israël estime dissuasive pour éviter de futures attaques.

Selon Ynet, Laila a rarement publié des messages politiques ou religieux sur sa page Facebook, et semblait être un sympathisant du Premier ministre de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

L’armée a déclaré qu’elle ignore actuellement si le suspect a agi seul ou s’il est affilié à un quelconque groupe terroriste.

Photo sans date du soldat Gal Keidan qui a été tué dans l’attaque terroriste dans le nord de la Cisjordanie le 17 mars 2019. (Porte-parole de l’armée israélienne)

Keidan, 19 ans, sera inhumé lundi matin au cimetière militaire de Beer Sheva, sa ville natale.

L’intersection d’Ariel a été le théâtre d’une attaque au couteau il y a un an, quand un terroriste palestinien a tué Itamar Ben Gal, un père de 4 enfants, qui attendait à une station de covoiturage.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui est également ministre de la Défense, s’est rendu mardi sur le lieu de l’attaque terroriste de dimanche.

« Nous connaissons l’identité de l’assaillant », a déclaré Netanyahu. « L’armée, le Shin Bet et les forces de sécurité le suivent de près. Nous savons où il vit, nous avons localisé sa famille. J’ai ordonné [aux forces] de commencer à démolir sa maison et les préparatifs ont déjà commencé. »

Netanyahu a également adressé ses condoléances aux familles du sergent Gal Keidan et du rabbin Achiad Ettinger, tués dans les attaques.

« J’ai entendu à quel point ces deux personnes étaient magnifiques », a déclaré Netanyahu. « Nos coeurs sont avec eux, le coeur de notre peuple est avec les familles. »

Le Premier ministre a également salué la construction de 840 unités de logement qui ont été approuvés il y a deux ans, affirmant que la construction en Cisjordanie était la réponse israélienne au terrorisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...