Le premier ambassadeur britannique ouvertement gay « fier » d’être en Israël
Rechercher

Le premier ambassadeur britannique ouvertement gay « fier » d’être en Israël

David Quarrey a présenté ses lettres de créance au Président Rivlin, qui a invité la reine Elizabeth II à venir dans la région

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le président Reuven Rivlin accueille le nouvel ambassadeur de la Grande-Bretagne en Israël, David Quarrey, à la résidence du Président à Jérusalem le 6 août 2015 (Crédit : Mark Neyman / GPO)
Le président Reuven Rivlin accueille le nouvel ambassadeur de la Grande-Bretagne en Israël, David Quarrey, à la résidence du Président à Jérusalem le 6 août 2015 (Crédit : Mark Neyman / GPO)

Le premier ambassadeur britannique ouvertement homosexuel a présenté ses lettres de créance au Président Reuven Rivlin lors d’une cérémonie officielle à Jérusalem la semaine dernière.

David Quarrey a également présenté son conjoint, Aldo Oliver Henriquez, à Rivlin lors de l’événement à la résidence du Président.

Rivlin a accueilli l’ambassadeur, qui a pris ses fonctions en juillet, et lui a déclaré qu’il espérait utiliser l’expérience diplomatique de Quarrey pour instaurer des mesures de renforçant la confiance dans la région.

« Pendant votre mandat ici, nous allons célébrer le centenaire de la Déclaration Balfour, qui marque peut-être le début des relations diplomatiques entre Israël et la Grande-Bretagne », a soulevé Rivlin à Quarrey se référant au document de novembre 1917 dans lequel le secrétaire aux Affaires étrangères du Royaume-Uni de l’époque, Arthur James Balfour, avait déclaré le soutien de son gouvernement pour l’établissement d’une patrie nationale pour les Juifs en Palestine.

Sur Twitter, Quarrey a évoqué de sa fierté de servir en Israël.

Au cours de la cérémonie officielle, Quarrey a souligné son désir d’améliorer les relations bilatérales entre Israël et le Royaume-Uni « dans le commerce, l’investissement et la science et la technologie, qui sont d’une grande utilité pour les deux pays, et est également la meilleure réponse que nous avons pour ceux qui appellent au boycott d’Israël ».

Il a souligné que pendant son mandat de quatre ans, la Grande-Bretagne marquera les 400 ans de la mort de William Shakespeare.

« Je tiens également à voir plus de collaboration culturelle entre le Royaume-Uni et Israël et j’espère être en mesure de lui donner une plus grande visibilité. En effet, nous célébrons les 400 ans depuis la mort de Shakespeare l’année prochaine, et nous sommes impatients de le marquer en Israël ».

« Je souhaite que vous vous sentiez à la maison en Israël et je suis très heureux de vous accueillir ici, dans ma maison, bonne chance à vous deux », a déclaré Rivlin à Henriquez tandis qu’ils se serraient la main.

Rivlin a lancé une invitation informelle à la monarque britannique en lui proposant de venir en Israël.

« Je veux aussi transmettre mes chaleureuses salutations à Sa Majesté la reine Elizabeth II et lui adresser une invitation à visiter notre région », a-t-il annoncé.

Le couple a récemment célébré leur quatrième anniversaire de mariage en Israël, a indiqué le quotidien hébreu Yedioth Ahronoth lundi.

Quarry était en Israël quand un Juif ultra-orthodoxe a poignardé plusieurs personnes au cours de la Gay Pride de Jérusalem le 30 juillet, en tuant Shira Banki, une jeune fille de 16 ans, encore lycéenne.

Avec Henriquez, Quarrey a pris le temps de visiter le Jerusalem Open House et de rencontrer de jeunes homosexuels israéliens.

L’ambassadeur, qui a travaillé au Foreign and Commonwealth Office pendant deux décennies, a précédemment servi comme secrétaire privé du Premier ministre et a été directeur de la politique étrangère au secrétariat de la sécurité nationale. Il a également servi à l’étranger à la mission anglaise de l’ONU à New York, en Inde et au Zimbabwe.

Le précédent ambassadeur britannique, Matthew Gould, qui était le premier Juif à occuper le poste, a occupé le poste depuis 2010, avait affiché ouvertement son opposition au mouvement de la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions – qui proteste contre la politique d’Israël envers les Palestiniens – et a été actif dans la promotion des liens commerciaux et scientifiques entre les deux pays.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...