Netanyahu fustige l’antisémitisme moderne lors de Yom HaShoah
Rechercher

Netanyahu fustige l’antisémitisme moderne lors de Yom HaShoah

"Si auparavant, les antisémites dépeignaient les Juifs comme les ennemis de l'humanité, aujourd'hui, ils dépeignent l'Etat juif comme l'ennemi de l'humanité. Il n'y a pas de fin à ces mensonges", a-t-il ajouté

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu parle lors d'une cérémonie au Musée Mémorial de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem, quand Israël marque la Journée du Souvenir de l'Holocauste, le 4 mai 2016. (Photo par Hadas Parush / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu parle lors d'une cérémonie au Musée Mémorial de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem, quand Israël marque la Journée du Souvenir de l'Holocauste, le 4 mai 2016. (Photo par Hadas Parush / Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a utilisé son discours de début de la cérémonie du Souvenir de l’Holocauste en Israël afin d’attaquer les extrémistes islamistes et les Européens pour leur incitation à l’encontre des Juifs et pour leur remise en question du droit d’Israël à exister, qu’il dit être de l’antisémitisme.

Le musée Yad Vashem à Jérusalem a accueilli la cérémonie au cours de laquelle six survivants ont chacun allumé une torche – une pour chaque million de Juifs tués. Sara Kain, Robert Tamashof, Jehosua Hesel Fried, Joseph Labi, Chaim Grosbein et Lonia Rozenhoc ont été choisis pour allumer ces torches symboliques cette année.

« La calomnie vient avant la destruction. Aujourd’hui, des millions de personnes dans le monde musulman lisent et entendent des mensonges menaçants au sujet du peuple juif. Ils disent que les Juifs sont les descendants des singes et des porcs et que le juifs boivent le sang de leurs ennemis », a déclaré M. Netanyahu lors de la cérémonie. Hitler et son ministre de la propagande Joseph Goebbels, dit-il, n’auraient pas été surpris par les commentaires anti-juifs sur les médias sociaux.

« Cette incitation vient de l’extrémisme islamique et du monde arabe. Mais ces dernières années, ils ont été rejoints par l’incitation non moins destructrice du monde occidental. Des parlementaires britanniques, des représentants suédois et des leaders d’opinion français », a-t-il dit.

« Si auparavant, les antisémites dépeignaient les Juifs comme les ennemis de l’humanité, aujourd’hui, ils dépeignent l’Etat juif comme l’ennemi de l’humanité. Il n’y a pas de fin à ces mensonges », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre a déploré ce qu’il a appelé l’échec d’Israël à fournir une vie suffisamment décente pour les survivants de l’Holocauste. Le Président Reuven Rivlin a eu raison en admettant que le pays avait échoué à cet égard, a déclaré Netanyahu, se référant aux observations faites par le chef de l’Etat avant que le Premier ministre ne prenne la parole.

« Pendant des années, nous n’avons pas fait assez », a dit Netanyahu, mais il a ajouté que le gouvernement allait accroître son soutien aux survivants, « car c’est notre devoir. »

« Je suis venu ici aujourd’hui pour demander pardon à chacun de vous », a déclaré Rivlin. « Nous ne comprenions pas, nous ne voulions pas comprendre, et nous n’avons pas fait assez. »

Le président a également fustigé l’antisémitisme latent dans le monde entier.

Président Reuven Rivlin parle lors d'une cérémonie au Musée Mémorial de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem, quand Israël marque la Journée du Souvenir de l'Holocauste, le 4 mai 2016. (Photo par Hadas Parush / Flash90)
Président Reuven Rivlin parle lors d’une cérémonie au Musée Mémorial de l’Holocauste Yad Vashem à Jérusalem, quand Israël marque la Journée du Souvenir de l’Holocauste, le 4 mai 2016. (Photo par Hadas Parush / Flash90)

« L’antisémitisme et la persécution des Juifs ne sont pas un phénomène de mode, c’est une maladie chronique grave. Nous entendrons toujours le sang de nos frères et sœurs qui crie vers nous des entrailles de la terre. Nous allons continuer à poursuivre les négationnistes, ceux qui veulent oublier et ceux qui veulent brouiller l’histoire », a-t-il dit.

« Nous saurons toujours comment nous protéger nous-mêmes. L’Holocauste nous placera toujours, le peuple juif, comme procureurs éternels sur la scène de l’humanité, procureurs contre l’antisémitisme, le racisme et l’ultra-nationalisme ».

La cérémonie a été diffusée sur toutes les chaînes de télévision israéliennes et sur plusieurs stations de radio. Le Jour de l’Holocauste en Israël, les lieux de divertissement sont fermés et des films et documentaires sur l’Holocauste sont diffusés à la télévision.

Le thème de la commémoration de cette année est la lutte pour maintenir l’esprit humain pendant l’Holocauste, a déclaré Yad Vashem avant le jour du souvenir.

L’événement solennel a été marqué par de la musique, des discours de dirigeants, l’allumage des torches commémoratives et la prière du Kaddish, la prière juive pour les morts.

Mercredi, une sirène a retenti à 10 heures à travers Israël, signalant le début de deux minutes de silence en souvenir des victimes de l’Holocauste.

La sirène est suivie par des cérémonies honorant ceux qui ont perdu leur vie. L’événement central a de nouveau lieu à Yad Vashem, où des dignitaires déposeront des couronnes près d’un monument commémorant le la révolte du ghetto de Varsovie de 1943. Une cérémonie se tiendra également à la Knesset.

Jeudi après-midi, des milliers de personnes sont attendues pour prendre part à la Marche des vivants annuelle en Pologne, depuis le camp d’extermination d’Auschwitz jusqu’au camp adjacent de Birkenau.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...