Le président de la Knesset appelle les Israéliens à bannir les députés injurieux
Rechercher

Le président de la Knesset appelle les Israéliens à bannir les députés injurieux

Benjamin Netanyahu a aussi condamné les propos offensants récemment tenus par des députés israéliens lors de débats à la Knesset

Illustration : la ministre de la Justice Ayelet Shaked (à gauche) s'entretient avec l'ancienne ministre de la Justice Tzipi Livni lors d'une séance plénière et d'un vote à la Knesset le 11 mai 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Illustration : la ministre de la Justice Ayelet Shaked (à gauche) s'entretient avec l'ancienne ministre de la Justice Tzipi Livni lors d'une séance plénière et d'un vote à la Knesset le 11 mai 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, a publié une déclaration appelant les citoyens israéliens à voter contre les députés qui dégradent le discours public dans le pays.

La déclaration fait suite à deux incidents à la Knesset.

Lundi, Oren Hazan a qualifié le député Ilan Gilon, un homme handicapé, de « moitié d’humain », et Elazar Stern a semblé suggérer que Miri Regev, ministre de la Culture et des Sports, aurait prodigué des faveurs sexuelles afin de progresser au sein de Tsahal.

« Au cours des dernières 24 heures, j’ai reçu de nombreuses plaintes concernant la conduite de députés », a déclaré Edelstein. « Malheureusement, ce n’est pas une nouveauté. »

« Je comprends l’inquiétude de ces citoyens concernés. Je suis moi-même avant tout un citoyen concerné. Mais le message que je veux vous transmettre est le suivant : la démocratie est la règle. »

« Vous, les citoyens, choisissez qui va pouvoir siéger à la Knesset et vous représenter, et qui va rester à l’extérieur. »

« En vous inscrivant comme membre d’un parti, par exemple, vous pouvez influencer la liste que le parti présente à la Knesset », a-t-il déclaré.

Edelstein appelle les citoyens « à ne pas donner leur appui à ce genre de discours enflammé et incendiaire sur Internet ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a aussi condamné les propos offensants récemment tenus par les députés lors des débats à la Knesset.

« Les récentes déclarations à la Knesset sont inappropriées et n’ont pas de place dans le discours israélien », a déclaré Netanyahu.

« Je suis favorable aux débats d’idées, dans la mesure où ils se déroulent dans la dignité et ont un rapport avec le sujet en question, et non avec le physique d’une personne »

« Je suis contre les discours blessants ou chauvins qui ne respectent ni la Knesset, ni nous tous en tant qu’émissaires publics »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...