Le président du Paraguay à Netanyahu : nous avons eu notre propre Shoah
Rechercher

Le président du Paraguay à Netanyahu : nous avons eu notre propre Shoah

Horacio Cartes, premier chef d’Etat paraguayen à venir en Israël, rappelle la perte de ‘pratiquement toute notre population’ pendant la guerre de 1864–1870

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président du Parauay Horacio Cartes, au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 19 juillet 2016. (Crédit : Pool/Emil Salman)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président du Parauay Horacio Cartes, au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 19 juillet 2016. (Crédit : Pool/Emil Salman)

Le président Horacio Cartes, premier chef d’Etat paraguayen à se rendre en visite en Israël, a déclaré au Premier ministre Benjamin Netanyahu que son pays d’Amérique latine avait aussi affronté un Holocauste.

« Le Paraguay a eu un Holocauste. Nous avons perdu presque toute notre population pendant une guerre qui a été appelée la Triple Alliance contre notre voisin », a déclaré Cartes cette semaine pendant une rencontre avec Netanyahu. Il parlait de la guerre d’Amérique du Sud, qui s’est déroulée de 1864 à 1970 entre le Paraguay et la triple alliance de l’Argentine, du Brésil et de l’Uruguay. La guerre a fait plus de 400 000 victimes.

« Mais, a-t-il continué, je ne veux pas être le pays dont on se rappelle parce que nous avons eu l’Holocauste. Je veux que nos pays se rapprochent parce que nous partageons des principes, et des valeurs. »

Mercredi, Cartes a achevé un voyage de trois jours en Israël, où il a rencontré plusieurs dirigeants. Il a signé des accords de coopération bilatérale en temps d’urgence et dans les domaines juridiques, scolaires, culturel, du souvenir de l’Holocauste, ainsi qu’un protocole d’accord sur l’aide au développement technique pour le Paraguay.

« Vous avez été une ancre d’amitié, a déclaré Netanyahu à Cartes, et nous sommes impatients de discuter avec vous des possibilités d’augmenter notre coopération avec tous les pays d’Amérique latine, que nous pensons être un continent qui a un grand avenir. »

Le président Reuven Rivlin (au centre) et son épouse Nechama ont reçu le président du Paraguay, Horacio Cartes, à Jérusalem, le 18 juillet 2016. (Crédit : Mark Neiman/GPO)
Le président Reuven Rivlin (au centre) et son épouse Nechama ont reçu le président du Paraguay, Horacio Cartes, à Jérusalem, le 18 juillet 2016. (Crédit : Mark Neiman/GPO)

Lundi, Cartes avait rencontré le président Reuven Rivlin, une rencontre que Rivlin avait qualifié d’ « historique ».

« Le Paraguay était, et est toujours, un véritable ami de l’Etat d’Israël depuis sa fondation, et même avant, quand il a voté pour lui le 29 novembre 1947, a déclaré Rivlin. Nous sommes heureux de renforcer nos relations entre les deux pays, et j’espère que votre visite ici améliorera encore nos bonnes relations. »

La visite a eu lie après la réouverture de l’ambassade d’Israël au Paraguay, il y a environ un an, après un hiatus de 14 ans dû à des coupes budgétaires. Le Paraguay s’est distingué parmi les pays d’Amérique du Sud en soutenant Israël aux Nations unies et dans d’autres forums internationaux.

Pendant l’assemblée plénière du Congrès juif mondial à Buenos Aires, en mars, Cartes avait reçu le prix Shalom du Congrès juif latino-américain, pour ses contributions à la construction de la coexistence.

Le Paraguay compte environ 1 000 juifs, pour une population de 6,7 millions d’habitants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...