Le président polonais tente d’apaiser la communauté juive
Rechercher

Le président polonais tente d’apaiser la communauté juive

Andrzej Duda minimise la crise sur la loi controversée de l'Holocauste, et souhaite que le problème soit rapidement résolu

Le président polonais Andrzej Duda donne une conférence de presse le 6 février 2018 à Varsovie pour annoncer qu'il signera un projet de loi controversé sur l'Holocauste qui a déclenché des tensions avec Israël, les Etats-Unis et l'Ukraine. (AFP PHOTO / JANEK SKARZYNSKI)
Le président polonais Andrzej Duda donne une conférence de presse le 6 février 2018 à Varsovie pour annoncer qu'il signera un projet de loi controversé sur l'Holocauste qui a déclenché des tensions avec Israël, les Etats-Unis et l'Ukraine. (AFP PHOTO / JANEK SKARZYNSKI)

Le président polonais s’est rendu mardi au Centre communautaire juif de Cracovie pour tenter de sortir d’une crise avec la communauté juive au sujet de la loi controversée sur l’Holocauste.

Le président Andrzej Duda, rencontrant les dirigeants juifs, a déclaré à propos des relations de son gouvernement avec la communauté juive, selon le journal polonais Gazeta Wyborca : « Je n’appellerais pas cela une crise, juste un cri qui, je l’espère, sera rapidement résolu. »

La loi, qui entre en vigueur à la fin du mois, criminalise les allégations selon lesquelles la nation ou l’État polonais sont responsables des crimes nazis. Les contrevenants pourraient encourir jusqu’à trois ans de prison, bien que les responsables gouvernementaux affirment qu’il est peu probable qu’ils soient poursuivis en vertu de la loi.

La loi, un amendement à l’Institut national du souvenir, « n’a pas soulevé mes doutes en tant qu’avocat », a déclaré Duda au CCJ de Cracovie.

« Mais il y a eu des interprétations dramatiques. Il y avait des gens parmi les Polonais qui dénonçaient les Juifs, mais pas toute la nation polonaise. Toutes les simplifications sont très douloureuses », a-t-il dit.

Duda a ajouté qu’il avait soumis la loi au Tribunal Constitutionnel et « j’espère qu’il se prononcera bientôt sur ce sujet, ce qui aidera à régler le différend ».

Il a rencontré les dirigeants de la communauté juive de Cracovie, y compris le chef de la communauté juive, Tadeusz Jakubowicz ; Michael Schudrich, le grand rabbin de Pologne, et Jonathan Ornstein, directeur du Centre Communautaire Juif de Cracovie.

A LIRE : Texte intégral de la loi polonaise controversée sur la Shoah

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...