Le président roumain opposé à un éventuel transfert d’ambassade à Jérusalem
Rechercher

Le président roumain opposé à un éventuel transfert d’ambassade à Jérusalem

Klaus Iohannis "n'a été ni informé ni consulté sur cette démarche" qui "n'est basée sur aucune évaluation solide et étoffée", a indiqué la présidence roumaine

Benjamin Netanyahu et Klaus Werner Iohannis à Jérusalem, le 7 mars 2016 (Crédit : חיים צח)
Benjamin Netanyahu et Klaus Werner Iohannis à Jérusalem, le 7 mars 2016 (Crédit : חיים צח)

Le président roumain Klaus Iohannis a rejeté vendredi l’idée d’un transfert à Jérusalem de l’ambassade de son pays en Israël, annoncé la veille par le chef des sociaux-démocrates au pouvoir, Liviu Dragnea.

Le chef de l’Etat « n’a été ni informé ni consulté sur cette démarche » qui « n’est basée sur aucune évaluation solide et étoffée », a indiqué la présidence roumaine dans un communiqué.

Le gouvernement lui-même, dirigé par une Première ministre sociale-démocrate, n’a fait aucune annonce officielle sur ce sujet. Interrogé par l’AFP, le porte-parole du gouvernement s’est refusé à tout commentaire.

M. Dragnea, qui a pris un rôle déterminant dans la conduite des affaires de l’exécutif, avait déclaré jeudi soir sur une chaîne de télévision qu’une décision gouvernementale avait été adoptée la veille « sur le début des procédures en vue du transfert » de l’ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem.

« La décision est prise (…), les procédures commencent », avait assuré M. Dragnea.

Liviu Dragnea (Crédit : capture d’écran YouTube)

Le chef de l’Etat a estimé vendredi que « l’initiative du gouvernement peut éventuellement, et tout au plus, représenter le début d’un processus d’évaluation », lequel ne pourrait être finalisé « qu’après la conclusion de négociations » de paix entre Israël et les Palestiniens.

« Un transfert de l’ambassade représenterait une violation du droit international », a ajouté le chef de l’Etat qui exprime régulièrement de nombreuses divergences avec les sociaux-démocrates revenus au pouvoir fin 2016.

Le président des Etats-Unis Donald Trump avait fait sensation en annonçant en décembre le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem. Outre Washington, sept pays, dont le Guatemala et le Honduras, ont annoncé le transfert de leur ambassade.

La Roumanie serait le premier pays de l’UE à leur emboîter le pas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...