Le président ukrainien condamne l’intolérance et l’antisémitisme
Rechercher

Le président ukrainien condamne l’intolérance et l’antisémitisme

Petro Porochenko qualifie les récents actes de haine d' « honteux » et « inacceptables », et appelle à l'application de la loi

Le président ukrainien Petro Poroshenko (AFP / Sergei Supinsky)
Le président ukrainien Petro Poroshenko (AFP / Sergei Supinsky)

Le président de l’Ukraine, Petro Porochenko, a condamné « toute manifestation d’intolérance et d’antisémitisme » dans son pays à la suite d’une série d’événements antisémites néo-nazis.

Porochenko a publié la déclaration vendredi sur sa page Facebook. Parmi les événements antisémites en Ukraine, une marche à Lviv pour commémorer la division SS ukrainienne de la Seconde Guerre mondiale en Galice et des remarques d’un dirigeant ultra-nationaliste lors d’un événement public à Odessa.

Porochenko a qualifié de « manifestations honteuses » de telles marches et manifestations tout en les déclarant comme « inacceptables ».

« La réaction des forces de l’ordre ukrainiennes à de telles actions illégales sera immédiate », a-t-il déclaré.

« L’Ukraine n’est pas un lieu de discrimination et d’intolérance pour quelque motif que ce soit, car le respect de la vie et de la dignité de chaque personne est la plus grande valeur pour l’Etat ukrainien ».

Mercredi, Tetiana Soikina, chef du département ultranationaliste du département Droit d’Odessa, a déclaré, lors de la marche de l’ordre ukrainien dans cette ville, que l’Ukraine « appartiendra aux Ukrainiens, pas aux Juifs ». La marche de Lviv s’est tenue à la fin du mois dernier.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a publié une déclaration samedi rejetant les allégations selon lesquelles il y aurait une augmentation des incidents antisémites dans le pays.

« L’Ukraine condamne systématiquement toute manifestation d’intolérance ou d’appel public antisémite. Les forces de l’ordre enquêtent et poursuivent toutes les personnes coupables de telles violations », indique le communiqué.

Le Congrès juif mondial (WJC) a déclaré qu’il était « satisfait » de ce qu’il a appelé « la dénonciation sans ambiguïté de Poroshenko des manifestations antisémites qui ont récemment eu lieu dans diverses parties de l’Ukraine ».

« Nous espérons que la répudiation de toute glorification de l’idéologie néonazie et d’autres outrages antisémites enverra le signal clair au peuple ukrainien que le sectarisme sous toutes ses formes est inacceptable dans notre société », a déclaré le président du WJC, Ronald Lauder.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...