Le procureur général ordonne l’ouverture d’une enquête sur l’affaire des sous-marins
Rechercher

Le procureur général ordonne l’ouverture d’une enquête sur l’affaire des sous-marins

De "nouvelles preuves" laissent penser que Netanyahu et Shimron avaient effectivement un conflit d’intérêts dans la transaction avec le constructeur naval allemand

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et son avocat personnel, David Shimron, à gauche. (Crédit : Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et son avocat personnel, David Shimron, à gauche. (Crédit : Flash90)

Le procureur général Avichai Mandelblit a ordonné à la police israélienne d’ouvrir officiellement une enquête pour examiner ce qu’on appelle désormais « l’affaire des sous-marins ».

David Shimron, l’avocat personnel du Premier ministre Benjamin Netanyahu est accusé d’avoir fait pression sur le gouvernement pour que ce dernier achète trois sous-marins Dolphin, et ce, en dépit du fait que l’armée ne semblait pas souhaiter faire cette acquisition.

La semaine dernière, Mandelblit avait suggéré qu’il n’y avait pas lieu d’ouvrir une enquête criminelle.

Les choses semblent avoir évolué cette semaine.

Selon la Deuxième chaîne, Mandelblit a présidé une réunion dans la journée, qui a rassemblé le chef du département des enquêtes de la police israélienne, et il se pourrait qu’ils aient inclus de « nouvelles preuves », selon le reportage télévisé, qui amène à soupçonner que Netanyahu et Shimron ont agi dans le cadre dans un conflit d’intérêts dans cette affaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...