Le Secrétaire d’État américain affirme que le cercle d’amis d’Israël s’élargira
Rechercher

Le Secrétaire d’État américain affirme que le cercle d’amis d’Israël s’élargira

Dans un message pour Yom HaAtsmaout, Antony Blinken a déclaré que les États-Unis exhorteront d’autres pays à normaliser leurs relations et a salué la campagne vaccinale d’Israël

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken au département d'État à Washington, le 5 avril 2021. (Al Drago / Pool via AP)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken au département d'État à Washington, le 5 avril 2021. (Al Drago / Pool via AP)

Dans un message aux Israéliens à l’occasion de Yom HaAtsmaout, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré s’attendre à ce que davantage de pays normalisent leurs relations avec l’État juif dans les années à venir.

Blinken a salué les accords de normalisation conclus par Israël au cours de l’année écoulée, nommant en particulier le Maroc et le royaume himalayen du Bhoutan.

« Les États-Unis saluent et soutiennent les récents accords de normalisation », a déclaré le secrétaire d’État dans un message préenregistré. « Nous continuerons à exhorter d’autres pays à normaliser leurs relations avec Israël et rechercherons toutes les opportunités afin de renforcer la coopération entre les pays de la région. En conséquence, je m’attends à ce que le cercle d’amis d’Israël s’élargisse encore davantage dans les années à venir. »

Les accords de normalisation négociés par l’administration Trump ont constitué un rare point d’accord entre les deux camps rivaux pendant la campagne américaine pour l’élection présidentielle de novembre. Cependant, alors que les responsables de l’administration Biden ont décrit les accords comme un développement positif pour la région, ils ont exprimé leur hésitation quant à certaines mesures que l’ancien président américain Donald Trump a accepté de prendre afin de sceller les accords.

L’une de ces mesures concerne la vente d’armes pour 23 milliards de dollars au premier pays qui a normalisé ses relations avec Israël – les Émirats arabes unis – qui inclut 50 avions de combat furtifs F-35. Les critiques au sein du Parti démocrate ont exprimé leur inquiétude quant au fait que la vente risquait de compromettre l’avantage militaire d’Israël dans la région, et l’administration Biden l’a temporairement suspendue pour en examiner les détails, avant de donner son feu vert plus tôt cette semaine.

Ce n’est pas la première fois que les responsables de l’administration Biden expriment leur intention d’élargir la liste des pays qui ont des relations avec Israël, mais les analystes ont émis l’hypothèse que cela pourrait être une tâche plus difficile pour la nouvelle administration, peu susceptible d’approuver les principaux accords de vente d’armes ou de bousculer les normes internationales pour amener les gouvernements à reconnaître l’État juif. Cependant, un responsable américain a confirmé au Times of Israël que l’administration nommera une équipe spéciale destinée à promouvoir ces accords.

Blinken, dans son message de Yom HaAtsmaout, a également tenu à saluer l’effort de vaccination d’Israël. « Cela a permis à Israël de démontrer une fois encore sa résilience, sa force et sa compassion, que ce soit en menant le monde avec son taux de vaccination ou en se faisant de nouveaux amis, du Maroc au Bhoutan », a-t-il déclaré.

« Nous saluons la détermination, la bravoure et l’ingéniosité dont Israël a fait preuve pendant sa 73e année de liberté, qui ont rendu possible la prospérité du pays et sa sécurité durement acquise », a poursuivi le secrétaire d’État. « L’engagement des États-Unis en faveur de la sécurité d’Israël est inébranlable, et ensemble, nous travaillons à renforcer tous les aspects de notre partenariat, tout comme nous l’avons fait depuis que les États-Unis ont reconnu Israël pour la première fois en 1948. »

« Yom HaAtsmaout sameach ! », a-t-il conclu.

Le discours a été diffusé lors d’un événement virtuel pour Yom HaAtsmaout organisé par l’ambassade d’Israël à Washington mardi soir.

L’ambassadeur israélien Gilad Erdan a déclaré aux spectateurs : « J’ai l’intention de travailler cette année avec l’administration américaine, de toutes les manières possibles, pour élargir le cercle de la paix. Je suis convaincu qu’il y aura davantage de pays de la région qui choisiront la voie de la paix et de la coexistence avec Israël. »

L’événement a également été suivi par des importants dirigeants du Congrès des deux partis, dont le chef de la majorité au Sénat Chuck Schumer et le chef de la minorité au Sénat Mitch McConnell.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...