Le Shin Bet arrête deux Palestiniens qui ont tiré sur un soldat en mai
Rechercher

Le Shin Bet arrête deux Palestiniens qui ont tiré sur un soldat en mai

Un homme de 31 ans, originaire d'une ville proche de Hébron, a ouvert le feu avec l'arme d'un autre suspect, touchant le casque et la radio du soldat

Un impact  de balle est visible sur le casque d'un soldat de Tsahal, qui a été abattu alors qu'il répondait à une violente manifestation près d'Hébron en Cisjordanie, le 12 mai 2021. (Crédit : Shin Bet)
Un impact de balle est visible sur le casque d'un soldat de Tsahal, qui a été abattu alors qu'il répondait à une violente manifestation près d'Hébron en Cisjordanie, le 12 mai 2021. (Crédit : Shin Bet)

L’agence de sécurité intérieure du Shin Bet a annoncé mardi avoir arrêté deux suspects palestiniens impliqués dans une fusillade visant les troupes israéliennes lors d’une violente manifestation près de la ville de Hébron, en Cisjordanie, pendant la flambée de violences de mai entre Israël et la bande de Gaza.

Le 12 mai, Muhammad Jabarin, 31 ans, originaire de la ville de Siir, a ouvert le feu sur les troupes de Tsahal qui répondaient à une émeute dans la zone, a déclaré le Shin Bet.

Un soldat a été touché par deux balles. L’une a touché le radiotéléphone qu’il portait, et l’autre son casque. Le soldat avait perdu connaissance en raison de l’impact de la balle sur son casque, a déclaré l’agence.

Jabarin – qui a déjà purgé 10 mois dans une prison israélienne pour son affiliation à une cellule du groupe terroriste des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa qui planifiait des attaques contre des cibles israéliennes – a été arrêté en coordination avec Tsahal et la police israélienne, a déclaré le Shin Bet dans un communiqué.

L’enquête du Shin Bet a révélé que l’arme utilisée dans l’attaque appartenait à Muntasir Muhammed Hussein Jabarin, 30 ans, apparemment un parent, qui vit dans la même ville.

Muntasir Jabarin a été arrêté, et l’arme à feu M-16 utilisée dans l’attaque a été confisquée ainsi que deux chargeurs, selon le communiqué.

Le fusil M-16 utilisé dans la fusillade du 12 mai 2021 près d’Hébron, est photographié après avoir été confisqué. (Crédit : Shin Bet)

Il n’a pas été précisé quand les arrestations ont eu lieu.

« Le Shin Bet, Tsahal et la police israélienne continueront d’utiliser tous les moyens mis à leur disposition pour démasquer et poursuivre en justice les personnes impliquées dans des activités terroristes contre l’État d’Israël et ses citoyens », indique le communiqué.

Le violent affrontement près de Hébron s’était produit pendant la guerre de 11 jours entre Israël et le groupe terroriste Hamas dans la bande de Gaza.

Entre le 10 et le 21 mai, des milliers de roquettes ont été tirées par le groupe terroriste palestinien sur des villes israéliennes, et Tsahal a effectué des centaines de frappes aériennes sur des cibles du Hamas dans l’enclave côtière en réponse.

L’escalade de la violence entre Israël et le Hamas a provoqué des troubles majeurs en Cisjordanie, ainsi que dans les villes mixtes d’Israël.

Quelque 25 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués dans de violents affrontements avec les troupes israéliennes au cours de la guerre, avant qu’Israël et le Hamas ne concluent un cessez-le-feu. Les manifestations de masse avaient éclaté pour protester contre les frappes aériennes israéliennes à Gaza, ainsi que contre les politiques israéliennes à Jérusalem.

Selon l’armée israélienne, les Palestiniens ont lancé des pierres et des feux d’artifice en direction des soldats sur des dizaines de sites en Cisjordanie, mettant ainsi la vie des soldats en danger.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...