Le Shin Bet enquête sur des agents du Hezbollah qui recruteraient en Israël
Rechercher

Le Shin Bet enquête sur des agents du Hezbollah qui recruteraient en Israël

Le renseignement israélien a indiqué avoir obtenu ces informations après avoir interrogé deux Arabes israéliennes, originaires de Majd al-Kroum

Cette photo non datée, diffusée par le service de sécurité du Shin Bet le 30 juin 2020, montre la citoyenne israélienne arabe Beyrouth Hamoud et son mari Bilal Bizari. Le Shin Bet les accuse d'avoir œuvré au recrutement de deux résidents de Majd al-Krum, la ville natale de Beyrouth Hamoud, pour le groupe terroriste Hezbollah. (Crédit : Shin Bet)
Cette photo non datée, diffusée par le service de sécurité du Shin Bet le 30 juin 2020, montre la citoyenne israélienne arabe Beyrouth Hamoud et son mari Bilal Bizari. Le Shin Bet les accuse d'avoir œuvré au recrutement de deux résidents de Majd al-Krum, la ville natale de Beyrouth Hamoud, pour le groupe terroriste Hezbollah. (Crédit : Shin Bet)

Le Shin Bet, le service de renseignement intérieur israélien, a indiqué mardi avoir identifié un couple recrutant depuis le Liban des Arabes israéliens pour le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

Le renseignement israélien a indiqué avoir obtenu ces informations après avoir interrogé deux Arabes israéliennes, originaires de Majd al-Kroum, ville arabe du nord d’Israël, non loin de la frontière avec le Liban.

Selon le Shin Bet, la journaliste du quotidien libanais Al-Akhbar, Beirut al-Hamoud, a rencontré des éléments du Hezbollah au Maroc et en Tunisie, en 2008 et 2012. Son mari Bilal al-Bizari et elle, établis au Liban, « recrutaient des citoyens israéliens pour mener des activités pour le Hezbollah ».

Mme al-Hamoud a rencontré les deux Arabes israéliennes en décembre dernier en Turquie, ajoute le renseignement israélien qui a dit mener cette enquête pour « espionnage », sans détailler toutefois les cibles potentielles de leur opération.

Israël suit de près l’évolution de la crise politique, économique et sociale au Liban voisin.

Le Liban a besoin d’une aide internationale mais il doit aussi diminuer l’influence du Hezbollah, avec qui l’Etat hébreu connait d’importantes tensions, ont indiqué à l’AFP des sources israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...