Le soldat qui a tiré sur le terroriste à Halamish : « Je ne réfléchissais pas, j’ai immédiatement agi »
Rechercher

Le soldat qui a tiré sur le terroriste à Halamish : « Je ne réfléchissais pas, j’ai immédiatement agi »

A. qui a stoppé Omar al-Abed al-Jalil avait aidé en 2014 à empêcher une similaire infiltration de Palestiniens dans son propre foyer

Une photo de la cuisine du domicile où a été perpétré une sanglante attaque au couteau faisant 3 morts, le 21 juillet 2017, à Halamish (Crédit : armée israélienne)
Une photo de la cuisine du domicile où a été perpétré une sanglante attaque au couteau faisant 3 morts, le 21 juillet 2017, à Halamish (Crédit : armée israélienne)

Un soldat en permission qui a réussi à blesser le terroriste palestinien à l’origine du massacre à Halamish vendredi soir, dans laquelle trois Israéliens ont été tués, revient sur les événements samedi dans une interview accordée à la Deuxième chaîne.

Identifié uniquement comme Sgt. A., de l’unité d’élite des forces spéciales de l’armée israélienne, le soldat dit avoir entendu les cris des victimes de la maison voisine, après quoi il a couru à la fenêtre de la maison en question et a tiré et blessé l’assaillant.

« J’ai compris immédiatement ce qui se passait – j’ai vu le terroriste et lui ai tiré dessus depuis la fenêtre », a-t-il dit, des propos cités par la Deuxième chaîne.

« J’ai bien compris la situation », a-t-il répété. « J’ai tiré sur [la maison] depuis l’extérieur. Je ne réfléchissais pas beaucoup sur le moment, j’ai immédiatement agi. »

L’attaquant a été blessé par le tir et a été évacué à l’hôpital dans un état modéré. Grâce à ses actions, le soldat a probablement empêché d’autres effusions de sang.

Des soldats et du personnel médical à Halamish après une attaque au couteau sanglante, le 21 juillet 2017 (Crédit : Jacob Magid/Times of Israel)
Des soldats et du personnel médical à Halamish après une attaque au couteau sanglante, le 21 juillet 2017 (Crédit : Jacob Magid/Times of Israël)

Ce qui s’est passé vendredi n’était pas la première expérience du genre pour le sergent A.

Au cours de l’été 2014, lors de la guerre d’Israël avec le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, A. a aidé à stopper une similaire infiltration dans la maison de sa famille située dans la même implantation, Halamish.

Selon Ynet, A. avait trouvé deux Palestiniens dans la cuisine. Les deux hommes avaient battu sa soeur et son petit ami et les avaient enfermés dans une pièce. A. a réussi à les effrayer avant d’appeler en renfort l’équipe d’intervention d’urgence des implantations sur place.

Bien que la police n’ait jamais déterminé si l’incident était criminel ou une tentative d’attentat terroriste, la soeur de A., Noa, reste convaincue qu’ils avaient cherché à mener une attaque.

« Un miracle nous est arrivé », avait-elle déclaré au Yedioth Ahronoth à l’époque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...