« Le sourire d’Auschwitz » de Stéphanie Trouillard, publié par France 24
Rechercher

« Le sourire d’Auschwitz » de Stéphanie Trouillard, publié par France 24

Le projet est né après que l'auteur a découvert l'énigmatique photo d’une résistante déportée originaire du Morbihan, Marie-Louise Moru, grand sourire à Auschwitz

« Le sourire d’Auschwitz » de Stéphanie Trouillard, diffusé sur France 24.
« Le sourire d’Auschwitz » de Stéphanie Trouillard, diffusé sur France 24.

Après un webdocumentaire en 2017 et une bande dessinée sortie l’an dernier consacrés aux écrits de la jeune déportée Louise Pikovsky, qui n’est jamais revenue d’Auschwitz, la journaliste Stéphanie Trouillard présente un nouveau projet, publié sur le site de France 24.

Spécialisée depuis plusieurs années dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, l’auteure propose aujourd’hui une nouvelle enquête sur cette période à l’occasion de la Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation, marquée le 25 avril.

« Le sourire d’Auschwitz » est né après que Stéphanie Trouillard a réalisé des recherches sur la Résistance dans sa région d’origine, la Bretagne, et découvert la photo d’une déportée du Morbihan, Marie-Louise Moru, dite Lisette.

Sur le cliché, pris à Auschwitz, la jeune femme est étonnamment souriante, semblant défier ses bourreaux. Cette « attitude emplie de bravoure » a inspiré cette longue enquête visant à « retracer le parcours tragique de cette résistante ».

« Le contraste est si fort. Comment garder le sourire dans un tel lieu ? Comment réussir à se jouer de la mort ? Qui était cette jeune fille à l’air amusé et tellement innocent ? Son expression ne me quitte plus. Je veux savoir qui se cache derrière ce regard provocateur et ce numéro, 31 825 », écrit la journaliste.

L’enquête, pertinente, qui s’intéresse donc à une autre victime de la barbarie nazie après le travail passé – et remarqué – de Stéphanie Trouillard sur Louise Pikovsky, est divisée en quatre chapitres : « Oser dire non ; « La dénonciation » ; « Le ‘convoi des 31 000’ » ; et « La reconnaissance ».

Le webdocumentaire permet à l’histoire de Marie-Louise Moru, longtemps restée dans l’ombre, de retrouver la lumière, alors que le sujet reste toujours délicat dans la commune morbihanaise de la résistante – des proches de celles qui l’ont dénoncée y vivent toujours.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...