Le village israélien Ramat Trump accueille ses premiers habitants
Rechercher

Le village israélien Ramat Trump accueille ses premiers habitants

Un pensionnat pré-militaire ouvre ses portes dans la communauté du plateau du Golan en l'honneur du président américain qui a reconnu le territoire comme faisait partie d'Israël

Un panneau à la communauté appelée en hommage au président américain Donald Trump dans le village de Kela Alon sur le plateau du Golan, le 7 novembre 2019. 
(David Cohen/Flash90)
Un panneau à la communauté appelée en hommage au président américain Donald Trump dans le village de Kela Alon sur le plateau du Golan, le 7 novembre 2019. (David Cohen/Flash90)

JTA — Un pensionnat pour adolescents israéliens en difficulté a été inauguré sur Ramat Trump.

Jeudi, l’ouverture d’un pensionnat, qui cherchera à préparer plusieurs centaines d’adolescents issus de familles difficiles au service actif dans Tsahal, marque la première arrivée de population dans la communauté qui a été fondée en juin et baptisée en l’honneur du président américain Donald Trump.

Les Etats-Unis ont reconnu le plateau du Golan, qu’Israël a pris à la Syrie pendant la guerre de 1967, comme faisant partie de l’Etat juif après une proclamation présidentielle signée par Trump le 25 mars. Le gouvernement israélien a décidé d’appeler une ville du Golan en son honneur en signe d’appréciation et de gratitude pour cette reconnaissance, avait déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Cet hommage rendu à Trump avait pourtant fait polémique en Israël.

Environ 20 familles doivent venir vivre dans Ramat Trump à l’été 2020, a annoncé le site d’information religieux national Srugim. Il y aura aussi bien des familles juives pratiquantes que des résidents laïcs.

Une plaque est dévoilée lors de la cérémonie marquant l’ouverture d’une académie pré-militaire appelée en l’honneur du président américain Donald Trump dans le village de Kela Alon sur le plateau du Golan, le 7 novembre 2019. (David Cohen / Flash90)

Le pensionnant sera dirigé par Uriel Eldad et fera partie du réseau de Mechinat Shachar, une institution qui se spécialise dans la préparation des lycéens pour intégrer l’élite de l’armée.

Des jeunes laïcs et pratiquants passeront six mois au pensionnat, avant leur incorporation dans l’armée, a fait savoir Uriel à Srugim.

Le village dont la création a été annoncée alors qu’il n’était pas habité et encore en construction, est la deuxième ville d’Israël appelée en l’honneur d’un président américain. La première étant Kfar Truman, un moshav dans le centre d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...