L’EI menace l’Iran chiite, trop tolérant envers les Juifs
Rechercher

L’EI menace l’Iran chiite, trop tolérant envers les Juifs

Le groupe terroriste menace de détruire la République islamique et montre des soldats chiites capturés décapités

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), composées de combattants arabes et kurdes, sous la bannière du groupe Etat islamique dans la ville d'Al-Karamah, à 26 km de Raqqa, qui vient d'être reprise au groupe terroriste, le 26 mars 2017. (Crédit : Delil Souleiman/AFP)
Les Forces démocratiques syriennes (FDS), composées de combattants arabes et kurdes, sous la bannière du groupe Etat islamique dans la ville d'Al-Karamah, à 26 km de Raqqa, qui vient d'être reprise au groupe terroriste, le 26 mars 2017. (Crédit : Delil Souleiman/AFP)

Le groupe terroriste Etat islamique (EI) a menacé l’Iran et son guide suprême Ali Khamenei pour son rôle dans les conflits régionaux actuels, dans une rare vidéo de propagande en langue farsi publiée lundi.

Dans cette vidéo de 36 minutes publiée sur les réseaux sociaux par la branche média de l’EI dans la « province de Diyala » en Irak, un homme masqué s’adresse à l’ayatollah Khamenei.

« Toi, la personne maudite qui contrôle le soi disant régime islamique iranien, sois sûr que nous allons bientôt détruire ta maison de cette façon », dit-il en montrant des ruines derrière lui.

La vidéo fustige également l’Iran pour sa tolérance envers les Juifs.

« L’Iran a levé ses slogans contre les Etats-Unis et contre Israël pour tromper les Sunnites, alors que les Juifs iraniens vivent en sécurité en Iran sous sa protection, et qu’il leur a fourni des temples et des églises, comme on peut le voir à Téhéran et à Ispahan », dit l’homme masqué.

L'Ayatollah Ali Khamenei à l'occasion d'un discours à la nation à l'occasion de Noruz, le Nouvel An iranien, à Téhéran, le 20 mars 2014. (Crédit : bureau du Guide suprême/AFP)
L’Ayatollah Ali Khamenei à l’occasion d’un discours à la nation à l’occasion de Noruz, le Nouvel An iranien, à Téhéran, le 20 mars 2014. (Crédit : bureau du Guide suprême/AFP)

Plusieurs soldats prisonniers sont décapités dans la vidéo. L’un d’eux porte un badge à la gloire de l’imam Hussein, montrant qu’il est chiite.

L’Iran, pays à très large majorité chiite, est un important allié militaire et financier du régime syrien dans le conflit qui l’oppose depuis 2011 à des opposants armés et à des jihadistes, dont ceux de l’EI.

La République islamique se tient par ailleurs aux côtés du gouvernement irakien dans sa lutte contre l’EI depuis 2014.

L’EI, qui considère les chiites comme des hérétiques, accuse dans la vidéo l’Iran de persécuter les sunnites depuis des siècles.

« Nous conquerrons l’Iran et y restaurerons la nation sunnite telle qu’elle était avant », dit un autre homme dans la vidéo.

Islamisé à partir du VIIe siècle, l’Iran est devenu chiite sous la dynastie safavide au XVIe siècle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...