Rechercher

Les 3 chauffeurs renvoyés par Netanyahu l’ont contredit dans son procès pour corruption

Le bureau du Premier ministre nie tout lien, disant que d'autres chauffeurs témoigneront pour le parquet et qu'ils travaillent encore pour le chef du Likud

L'ancien Premier ministre, le député  Benjamin Netanyahu, arrive pour une audience de son procès, au tribunal de district de Jérusalem, le 31 mai 2022. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90) 
L'ancien Premier ministre, le député  Benjamin Netanyahu, arrive pour une audience de son procès, au tribunal de district de Jérusalem, le 31 mai 2022. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90) 

Trois chauffeurs appartenant à l’escorte officielle du Premier ministre depuis trente ans et qui ont récemment été renvoyés pour avoir travaillé avec les Premiers ministres Naftali Bennett et Yair Lapid doivent apparaître au tribunal en tant que témoins du parquet dans le procès pour corruption en cours du Premier ministre Benjamin Netanyahu, selon un reportage qui a été diffusé dimanche par une chaîne de télévision.

La Treizième chaîne a fait savoir que les trois employés, qui sont au service du bureau du Premier ministre depuis une trentaine d’années et qui ont été limogés par Netanyahu – ce dernier voudrait conserver auprès de lui les salariés les plus fidèles à sa personne – doivent tous témoigner rapidement devant la Cour de district de Jérusalem.

Netanyahu est actuellement traduit en justice pour trois affaires de corruption. Il doit répondre de fraude et d’abus de confiance dans l’Affaire 1000 et dans l’Affaire 2000 et de pots-de-vin, de fraude et d’abus de confiance dans l’Affaire 4000. Il n’a cessé de clamer son innocence, affirmant que les dossiers ont été montés de toutes pièces dans le cadre d’une tentative de coup d’état politique menée par la police, les procureurs de l’État, les médias et ses adversaires de gauche.

A LIRE – Etat d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

L’Affaire 1000 porte sur des cadeaux luxueux reçus par Netanyahu et sa famille de la part d’importants hommes d’affaires. Le Premier ministre leur aurait accordé des avantages en échange.

Selon la Treizième chaîne, les trois chauffeurs qui ont été renvoyés avaient contredit le témoignage apporté par Netanyahu devant les enquêteurs sur l’origine de certains cigares onéreux.

Pendant les investigations qui avaient eu lieu dans le cadre de l’Affaire 1000, Netanyahu avait indiqué à la police qu’il avait lui-même avait acheté par le biais de ses chauffeurs les cigares qui lui avaient été offerts par Arnon Milchan, magnat de Hollywood, a noté le reportage.

Benjamin Netanyahu (à droite) et le producteur Arnon Milchan lors d’une conférence de presse, le 28 mars 2005. (Crédit : Flash90)

Parce que Netanyahu refusait de dévoiler les noms des chauffeurs auxquels il faisait référence, la police avait donc convoqué plusieurs d’entre eux qui étaient depuis longtemps au service du chef du Likud.

Les trois employés qui ont été limogés avaient contredit la version de Netanyahu, niant avoir acheté d’importantes quantités de cigares pour leur patron, a indiqué le reportage. Ce sont ces affirmations qui ont justifié leur convocation par le parquet pour témoigner dans le procès du Premier ministre dans trois semaines.

Haaretz a fait savoir que sept chauffeurs ayant travaillé avec Netanyahu sont devenus témoins de l’accusation dans le procès du Premier ministre.

En réponse au reportage, le bureau de Netanyahu a démenti tout lien entre le limogeage des employés et le procès.

« Le fait que les chauffeurs qui ont été démis de leur poste doivent témoigner devant les juges pour le parquet n’a tenu aucun rôle dans leur renvoi. D’autres chauffeurs qui sont, eux aussi, témoins dans le procès ont conservé leurs fonctions. La confiance est indispensable dans ce poste de chauffeur du Premier ministre. Il est logique que les personnes occupant le même véhicule que le Premier ministre lui soient loyaux », a dit un communiqué émis par le bureau du Premier ministre.

Le communiqué a ajouté que les trois employés travailleraient dorénavant pour le président Isaac Herzog.

Benjamin Netanyahu assis dans sa voiture après la cérémonie d’inauguration d’un nouveau quartier, à Beit El, en Cisjordanie, le 12 juillet 2022. (Crédit : Sraya Diamant/Flash90)

Les chauffeurs en question avaient travaillé pour les anciens Premiers ministres Shimon Peres, Yitzhak Rabin, Ehud Barak, Ariel Sharon et pour Netanyahu lui-même. C’est leur service le plus récent auprès des Premiers ministres Naftali Bennett et Yair Lapid qui semble les avoir discrédités aux yeux de Netanyahu.

S’exprimant devant les caméras de la Douzième chaîne, les chauffeurs ont indiqué « avoir payé le prix lourd » pour avoir travaillé avec Bennett et Lapid.

Selon leur avocate, Sigal Pail, l’explication donnée par le bureau du Premier ministre ne suffit pas à justifier leur renvoi sans audience préalable. Elle a déclaré être déterminée à lutter contre la décision prise devant les tribunaux.

La nouvelle de ces limogeages survient après que la Douzième chaîne a signalé le désir de Netanyahu de renvoyer tous les fonctionnaires nommés à des postes significatifs par le précédent gouvernement afin de s’assurer que ces fonctions seront assumées par ses loyalistes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.