Israël en guerre - Jour 55

Rechercher

Les approbations de projets de rénovation urbaine ont triplé en 2022

Les programmes de développement, qui permettent de rénover des bâtiments avec des appartements plus nombreux et de meilleure qualité, ont permis d'augmenter le nombre de logements

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans l'immobilier pour le Times of Israel.

Illustration : Un bâtiment en cours de rénovation urbaine dans le cadre de la réglementation TAMA 38, à Kiryat Bialik, le 24 octobre 2018. (Crédit : Meïr Vaaknin/Flash90/Dossier)
Illustration : Un bâtiment en cours de rénovation urbaine dans le cadre de la réglementation TAMA 38, à Kiryat Bialik, le 24 octobre 2018. (Crédit : Meïr Vaaknin/Flash90/Dossier)

Le volume de nouveaux logements approuvés dans le cadre de la rénovation urbaine a augmenté de 200 % au cours de l’année dernière, selon de nouveaux chiffres du ministère du Logement et de la Construction. En 2022, 28 630 unités ont reçu des permis de construire, ce qui représente 31 % de tous les logements approuvés au cours de l’année, montrent les données de l’Autorité pour la rénovation urbaine du ministère.

La plupart de ces logements font partie des programmes de développement du gouvernement tel que TAMA 38 [l’expansion d’un bâtiment existant], qui renforcent la structure des immeubles d’habitation construits avant 1980 et qui, de surcroit, ajoutent des équipements tels qu’un ascenseur et améliorent et agrandissent les appartements existants. En échange, les promoteurs bénéficient d’allègements fiscaux et de droits de construction supplémentaires pour ajouter de nouveaux appartements. Ce type de réaménagement, qui visait à l’origine à encourager le secteur privé à protéger les maisons contre les tremblements de terre en dehors du centre d’Israël, est particulièrement populaire dans les zones densément peuplées telles que Tel Aviv, où l’espace est limité pour les nouveaux logements et où les prix sont élevés.

À l’origine, le cadre devait contribuer à renforcer les structures existantes en les protégeant contre les tremblements de terre et en ajoutant des pièces blindées – ou mamadim – dans les villes situées le long de la faille syro-africaine, telles que Kiryat Shmona, Tibériade et Beit Shean.

Approuvé par les critiques et censé se terminer, le programme TAMA 38 a été prolongé jusqu’à l’année prochaine, le temps que le gouvernement examine des solutions alternatives.

Selon le ministère, il y a également eu une augmentation des projets Pinoui Binoui, dans le cadre duquel des bâtiments sont démolis et remplacés par des immeubles plus hauts et plus modernes avec plus d’appartements construits selon des normes plus élevées.

L’augmentation du nombre d’appartements dans le cadre des initiatives de rénovation urbaine reflète les tentatives d’accélérer l’approbation des projets de logement au niveau local. En 2022, 58 plans de rénovation urbaine détaillés distincts ont approuvé la construction de nouveaux logements, et 33 schémas directeurs ont été mis en œuvre, prévoyant environ 127 400 unités de logement supplémentaires au total. 74 projets de démolition et de réaménagement ont été soumis à l’Autorité pour la rénovation urbaine, promettant 38 900 nouveaux logements dans les années à venir.

Jérusalem arrive en tête en termes d’approbations absolues de plans de démolition et de réaménagement, avec l’octroi de permis à 2 780 projets au cours de l’année 2022 et l’approbation de plans de zone pour la livraison de 3 711 unités. Par rapport à la taille de leur population, Kiryat Ono et Kiryat Yam ont accordé le plus grand nombre de permis de construire.

Elazar Bamberger, directeur de l’Autorité pour la rénovation urbaine, a promis qu’au cours de l’année 2023, l’agence s’efforcerait de maintenir, et si possible d’augmenter encore, le nombre et l’ampleur des projets de rénovation urbaine.

« La rénovation urbaine est un besoin essentiel des villes israéliennes qui ont été créées il y a plusieurs dizaines d’années. Elle permet d’améliorer la qualité de vie des habitants et le paysage urbain, tout en renforçant les bâtiments nécessaires à leur sécurité », a déclaré le ministre du Logement et de la Construction, Yitzchak Goldknopf.

Il a promis qu’au fil du temps, la poursuite de la rénovation urbaine entraînerait une réduction du prix des logements, bien qu’il n’y ait guère de preuves que ces initiatives permettent d’obtenir des logements moins chers.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.