Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Les autorités donnent les noms de 44 soldats et de 33 policiers tués par le Hamas

Le colonel Jonathan Steinberg, commandant de la brigade Nahal, et le colonel Roi Levy, commandant de l'unité "fantôme", figurent parmi les officiers tués au combat

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un collage montre plusieurs soldats et officiers israéliens tués au combat sur la frontière avec Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Un collage montre plusieurs soldats et officiers israéliens tués au combat sur la frontière avec Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a publié dimanche les noms de 24 soldats tués au combat en affrontant les terroristes du Hamas sur la frontière avec Gaza, au cours des dernières vingt-quatre heures.

De son côté, la police israélienne a dévoilé les identités des 30 agents issus de ses rangs qui ont perdu la vie en luttant contre les terroristes.

Au moins 700 personnes ont été tuées, samedi, alors que les terroristes du Hamas, dans la bande de Gaza, ont lancé une guerre contre Israël, infiltrant les villes, saccageant des positions militaires, tuant des civils sur les routes ou dans leurs habitations ou tirant des milliers de roquette vers une grande partie du pays dans un assaut qui a entraîné une véritable onde de choc. Les terroristes ont aussi enlevé des dizaines de soldats et de civils, les emmenant à Gaza où ils sont dorénavant retenus en otage.

Les responsables ne sont pas encore certains du nombre total de soldats tués ni du nombre d’Israéliens qui sont actuellement retenus en captivité au sein de l’enclave côtière.

Parmi les défunts enregistrés au sein de l’armée, il y a notamment :

Le colonel Jonathan Steinberg, 42 ans, commandant de la brigade Nahal.

Le colonel Jonathan Steinberg, commandant de la brigade Nahal, sur une photo non-datée. (Crédit : Armée israélienne)

Steinberg est mort samedi matin pendant des affrontements avec les terroristes de Gaza, dans le secteur de Kerem Shalom, qui est situé à proximité de la frontière avec la bande, ont indiqué les militaires.

Steinberg, originaire de Shomria, dans le sud du pays, était en route pour le site des affrontements où se trouvaient ses subordonnés quand il a été tué par un terroriste.

Le colonel roi Levy, 44 ans, commandant de l’unité « multi-domaine » aussi connue sous le nom d’unité « Fantôme », originaire de Shavei Tzion.

Levy a été tué alors que ses forces combattaient les terroristes du Hamas dans la communauté de Reim, dans le sud d’Israël.

L’armée a fait savoir qu’il « avait pris la tête de son équipe avec bravoure, il a affronté les terroristes et il a été sur le devant de la bataille dans le kibboutz Reim, afin de sauver les citoyens qui étaient assiégés dans leurs habitations ».

Environ dix terroristes palestiniens ont été tués dans ces échanges, a fait remarquer l’armée.

Lui – ainsi que Steinberg – est l’un des officiers israéliens les plus hauts-gradés à avoir été tué au combat, de mémoire récente.

Le colonel Roi Levy, commandant de l’unité « multidomaine », tombé au combat le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le lieutenant colonel Sahar Machluf, 36 ans, commandant du 481e Bataillon des transmissions, originaire de Modiin.
Le major Chen Buchris, 26 ans, commandant adjoint de Maglan, originaire d’Ashdod.
Le capitaine Adir Ovadi, 23 ans, commandant du Commandement intérieur, originaire de Modiin.
Le capitaine Yotam Ben Bassat, 24 ans, commandant au sein de l’unité multidimensionnelle, originaire de Bat Hefer.
Le lieutenant Or Moses, 22 ans, commandant du Commandement intérieur, originaire d’Ashdod.
Le lieutenant Yiftah Yaabetz, 23 ans, commandant de Maglan, originaire de Ramat Hasharon.
Le lieutenant Menashe Yoav Maliev, 19 ans, officier dans la 7e Brigade des blindés, originaire de Kiryat Ono.
Le lieutenant Or Yosef Ran, 29 ans, commandant au sein de l’unité Duvdevan, originaire d’Itamar.
Le lieutenant réserviste Ido Edri, 24 ans, officier d’infanterie originaire de Givaton.
La lieutenant en second Adar Ben Simon, 20 ans, commandante au Commandement intérieur, originaire de Neve Ziv.
Le lieutenant en second Yanai Kaminka, 20 ans, commandant au Commandement du front intérieur, originaire de Tzur Hadassah.
Le sergent de première classe Amir Fisher, 22 ans, soldat de l’unité Duvdevan, originaire de Tel Aviv.
Le sergent Ofir Tzioni, 21 ans, commandant au Commandement intérieur originaire de Yokneam Illit.
Le capitaine Adir Ovadi, 23 ans, commandant au Commandement intérieur originaire de Modiin.

Le sergent Omri Niv Feirstein, 20 ans, soldat au Commandement intérieur originaire de Givatayim.
Le sergent Yuval Ben Yaakov, 21 ans, soldat à la 7e Brigade de blindés originaire de Kfar Menahem.
Le sergent Ido Harush, soldat de la 7e Brigade de blindés originaire de Mitspe Ramon.
Le sergent Or Asto, 21 ans sous-officier de la brigade Golani (logistique) originaire de Beer Sheva.
Le sergent Ofek Rosental, 20 ans, soldat de l’unité Maglan originaire de Kfar Menahem.
Le sergent Eden Alon Levi, 19 ans, commandant au Commandement intérieur, originaire de Nirit.
Le caporal Dvir Lisha, 21 ans, soldat pour l’unité Golani, originaire de Nitzan.
Le caporal Guy Bazak, 19 ans, soldat de l’unité Golani originaire de Givatayim.
Le caporal Netanel Yang, 20 ans, soldat de la brigade Golani originaire de Tel Aviv.
Le caporal Adi Gurman, 19 ans, soldat de l’unité 414.
Le soldat Neria Aharon Nagiri, 18 ans, soldat au Commandement intérieur originaire de Talmon.
Le soldat Naama Buni, 19 ans, soldate de la 7e Brigade de blindés.
Le lieutenant-colonel Yonatan Tzur, 33 ans, commandant du Bataillon de reconnaissance Nahal, originaire de Kedumim.
Le major Avraham Hovlashvili, 26 ans, officier dans l’unité Carcal et originaire d’Ashdod.
Le major réserviste Omri Michaeli, 35 ans, soldat au sein de l’unité Duvdevan, originaire de Nes Tziona.
Le capitaine Arye Shlomo Tsering, 27 ans, officier de l’unité Oketz et originaire de Raanana.
Le lieutenant Shoham Tomer, 23 ans, officier de Nahal originaire de Srigim.
Le lieutenant Itay Maor, 23 ans, officier de la brigade Golani et originaire de Rosh Haayin.
Le lieutenant Rom Shlomi, 23 ans, officier de l’unité Shalgad originaire de Ganot.
Le sergent de première classe Vitaly Shipkevich , 21 ans, soldat de l’unité Egoz originaire d’Ariel.
Le sergent Ilay Gamzu, 20 ans, de l’unité des parachutistes, originaire d’Ashdod.
Le sergent Ohad Cohen, 20 ans, soldat de l’unité Shaldag, originaire d’Idan.
Le sergent Itay-El Marciano, 20 ans, de l’unité des parachutistes, originaire de Shoham.
Le caporal Itamar Ayish, 19 ans, soldat au Commandement intérieur originaire de Kiryat Gat.
Le caporal Ori Looker, 19 ans, soldat de la brigade Golani, originaire de Pardes Hana-Karkur.
Le caporal Yaron Zahar, 19 ans, soldat au sein de la Brigade Golani, originaire de Kiryat Ata.
Le soldat Ofir Davidian, 18 ans, soldat logistique au Commandement intérieur, originaire de Patish.
Le capitaine Tal Grushka, 25 ans, officier de l’unité Nahal, originaire de Kfar Saba.

Une liste réactualisée des soldats tombés au combat et des détails supplémentaires sont mis à disposition ici (lien en hébreu).

Les noms et les rangs de 30 agents de police israéliens qui ont perdu la vie lors des combats ont également été rendus publics.

Dans un communiqué, la police a fait savoir que ses officiers et ses soldats « se sont tenus avec férocité en première ligne de la bataille contre l’ennemi ».

Ils sont :

Le commissaire-adjoint Ge-ar Davidov, commandant du commissariat de Rahat, dans la région sud.
Le commissaire-adjoint Yitzhak Bazuka Shvili, commandant du Commissariat de Regev Shalom, dans la région sud.
Le commissaire Martin Kozmichekis, de la division M en coordination avec les opérations de la police.
Le commissaire Shlomo Moshe El, officier de la division spéciale de lutte contre le terrorisme de l’unité des forces spéciales de la police.
Le commissaire Nisim Lugasi, vice-commissaire au sein de l’unité d’assaut rural dans la région sud.
Le commissaire Amin Ohonadov, commandant d’équipe de l’unité Yoav, pour la région sud.
L’inspecteur Andrei Poshivi, officier de patrouille, dans la région sud.
L’inspecteur Alexei Shamkov, officier de l’unité spéciale de lutte contre le terrorisme.
Meir Abragil, officier coordinateur des enquêtes au commissariat de Sdérot, dans la région sud.
Le sergent major Chen Nahmias, sniper de l’unité spéciale de lutte contre le terrorisme (unité spéciale de la police).

Le sergent major Roman Gendel, lieutenant-instructeur, division tactique de la police des frontières.
Le sergent-major Yehuda Kedar, officier non-commissionné à Eshkol Ein Habesor dans la police des frontières.
Le sergent-major Roni Avuharon, inspecteur à Rahat, dans la région sud.
Le sergent-major Adir Shlomo, chef du siège logistique au commissariat de Sdérot, dans la région sud.
Le sergent-major Yigal Iluz, démineur dans la région sud.
Le sergent-major Bar Sivan, de l’unité spéciale de lutte contre le terrorisme dans l’unité des forces spéciales de la police.
Le sergent Alon Barad, inspecteur au commissariat de Rahat, dans la région sud.
Le sergent Alexei Borodovskypatrouille de Negev Yasam, dans la région sud.
Le sergent Vitaly Karsi, enquêteur de l’unité du département médico-légal de la région de Tel Aviv.
Le sergent Alec Pozniakov, de l’unité Magen dans la région du sud.

Le sergent Melik Karim, inspecteur du commissariat de Beer Sheva, dans la région sud.
Le sergent Yoram Eliyahu Cohen, combattant dans l’unité spéciale de lutte contre le terrorisme (forces spéciales de la police).
Le sergent-major Dror Elton, démineur de l’unité spéciale de lutte contre le terrorisme (forces spéciales de la police) .
Le sergent Yaakov Shlomo Karsninski, combattant dans une unité sous-couverture de la police des frontières pour le sud du pays.
Le sergent-major Avi Buzaglo, commissariat de Rahat dans la région sud.
Le sergent-major Shai El Knafo, policier de patrouille dans la région sud.
Le sergent Elina Astafniko, officière de patrouille à Ofakim, dans la région sud.
La cheffe de police Ravit Hana Assiyag, unité de sécurité intérieure au sein de la patrouille frontalière de la région sud.

En plus des soldats et de la police, des civils sont morts – de jeunes Israéliens qui prenaient part à une rave party ont été abattus alors qu’ils prenaient la fuite dans les champs ; des résidents de kibboutzim et de villes traversées par les hommes armés du Hamas ont été tués ; un politicien local qui tentait de défendre des habitations est mort, ainsi qu’un secouriste et des pompiers, des personnes âgées à un arrêt de bus ont perdu la vie, des travailleurs et des vacanciers qui se trouvaient sur les routes habituellement pacifiques ont été tués et de jeunes enfants ont été tués par les roquettes.

Alors que les échanges de coups de feu continuaient dimanche en début de matinée, seuls certains noms de défunts avaient été rendus publics.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.