Les ballons incendiaires lancés depuis Gaza déclenchent 33 incendies en Israël
Rechercher

Les ballons incendiaires lancés depuis Gaza déclenchent 33 incendies en Israël

Deux incendies se sont déclenchés à l'intérieur de localités, l'un près d'une aire de jeux où jouaient des enfants

Un pompier cherche à éteindre l'incendie causé par un ballon incendiaire lancé depuis Gaza vers les localités frontalières israéliennes le 26 août 2020. (Conseil régional d'Eshkol)
Un pompier cherche à éteindre l'incendie causé par un ballon incendiaire lancé depuis Gaza vers les localités frontalières israéliennes le 26 août 2020. (Conseil régional d'Eshkol)

Les Palestiniens de Gaza ont lancé des engins incendiaires aéroportés qui ont déclenché 33 incendies dans le sud d’Israël mercredi, alors que l’envoyé du Qatar dans l’enclave côtière dirigée par le Hamas se trouvait toujours dans la bande de Gaza pour tenter de désamorcer les tensions actuelles entre le groupe terroriste et Israël.

Deux des ballons incendiaires ont atterri à l’intérieur des frontières d’une communauté du Conseil régional d’Eshkol, l’un étant tombé près d’un terrain de jeux où jouaient des enfants et l’autre près d’une maison appartenant à des résidents âgés, a déclaré un porte-parole de la municipalité.

La plupart des feux de broussailles causés étaient « petits et non dangereux », ont déclaré les services d’incendie et de secours israéliens dans un communiqué.

Les avions et les chars israéliens ont attaqué des cibles du Hamas dans le sud de Gaza plus tôt mercredi, après que des ballons ont causé 29 incendies près des villes frontalières mardi.

Ces incendies font suite à 36 autres lundi, 28 dimanche et 35 la veille, selon les pompiers.

Les derniers incendies ont eu lieu alors que l’envoyé qatari Mohammed al-Emadi se trouvait encore dans la bande de Gaza, où il est arrivé mardi soir tard, muni de 30 millions de dollars en espèces, cherchant à apaiser les tensions entre Israël et le groupe terroriste du Hamas qui ont conduit à des attaques quotidiennes de ballons incendiaires et des tirs de roquettes sur Israël et à des frappes de représailles de Tsahal.

L’argent est destiné à aider le territoire de deux millions de personnes, dont la moitié vivent sous le seuil de pauvreté, ont déclaré à l’AFP des sources proches de l’émissaire.

Al-Emadi a rencontré des responsables du Hamas plus tard dans la nuit de mardi à dimanche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...