Les chambres à gaz, « détail de l’Histoire » : une élue RN d’Agen « exclue de fait »
Rechercher

Les chambres à gaz, « détail de l’Histoire » : une élue RN d’Agen « exclue de fait »

Catherine Lesné a posté sur Facebook un message reprenant à son compte les anciens propos de Jean-Marie Le Pen sur les chambres à gaz "détail de l'Histoire"

Vebeke, le négationniste flamand nie l’utilisation des chambres à gaz d'Auschwitz pour l'extermination des juifs. Ici, l'inscription allemande tristement célèbre : "Le travail rend libre" à la porte principale du camp d'extermination d'Auschwitz I, le 15 novembre 2014 à Oswiecim, en Pologne. (Christopher Furlong/Getty Images via JTA/File)
Vebeke, le négationniste flamand nie l’utilisation des chambres à gaz d'Auschwitz pour l'extermination des juifs. Ici, l'inscription allemande tristement célèbre : "Le travail rend libre" à la porte principale du camp d'extermination d'Auschwitz I, le 15 novembre 2014 à Oswiecim, en Pologne. (Christopher Furlong/Getty Images via JTA/File)

« En accord avec les instances nationales, Catherine Lesné est exclue de fait du @RNational_off pour ses propos sur les chambres à gaz. Ce type de discours n’a pas sa place dans notre mouvement », a affirmé sur Twitter un responsable local du parti et conseiller régional Etienne Bousquet-Cassagne.

Le secrétaire départemental adjoint a précisé à l’AFP que « cela clarifie les choses. Tous ceux qui pensent comme elle, n’ont rien à faire au RN. S’il reste des militants qui pensent comme elles dans notre mouvement, qu’ils s’en aillent d’eux-mêmes. De toute façon, ils seront exclus si l’on découvre de telles idées ».

Le message, visible uniquement par les amis de l’élue et publié par Sud-Ouest, s’en prend aux immigrés avant d’ajouter : « tout comme ‘les chambres à gaz ont été un détail de l’Histoire’ car effectivement, la guerre n’a pas été que ça !!! ».

L’élue n’a pu être jointe.

Jean-Lin Lacapelle, délégué national aux Ressources, a confirmé que l’élue était suspendue «car on ne peut être exclu sans que la commission des conflits ne soit réunie».

Sur le fond du message posté, « c’est inadmissible », a-t-il ajouté, « nous avons une ligne qui a été déterminée par Marine Le Pen » et ceux qui s’en écartent « n’ont plus leur place au parti ».

Marine Le Pen avait exclu son père et ancien président du FN (de 1972 à 2011) du Front National en 2015 pour avoir assimilé les chambres à gaz à « un détail de l’Histoire de la Seconde guerre mondiale », une affirmation pour laquelle il a été condamné en justice.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...