Les confinements réduisent de 15% le nombre de morts sur la route en Israël
Rechercher

Les confinements réduisent de 15% le nombre de morts sur la route en Israël

302 personnes sont mortes dans des accidents de la route en 2020, 53 de moins qu'en 2019

Contrôle de police temporaire dans la vieille ville de Jérusalem le 28 décembre 2020, lors d'un troisième confinement national pour contenir le coronavirus. (Yonatan Sindel / Flash90)
Contrôle de police temporaire dans la vieille ville de Jérusalem le 28 décembre 2020, lors d'un troisième confinement national pour contenir le coronavirus. (Yonatan Sindel / Flash90)

Les décès liés à la circulation ont chuté de 15 % en 2020 par rapport à l’année précédente, avec 302 personnes tuées, selon des données publiées mercredi par l’Autorité nationale de la sécurité routière.

C’est le taux de mortalité le plus bas enregistré depuis 2013, qui présente 53 décès de moins que pour l’année 2019.

Bien que les décès dus à la circulation aient montré une tendance à la baisse ces dernières années, il semble qu’on puisse attribuer la forte baisse de cette année à la pandémie de coronavirus et les nombreuses restrictions qu’elle a engendrées, qui ont confiné les gens chez eux pendant de longues périodes.

Selon les chiffres, 39 décès ont été enregistrés au cours des mois de mars et avril, lors du premier confinement national en Israël pour endiguer les taux d’infection du coronavirus. En 2019, 50 personnes étaient mortes sur la route pendant ces deux mois.

Lors du deuxième confinement, de mi-septembre à fin octobre, 51 décès ont été enregistrés cette année, contre 62 en 2019. Plus précisément, sur la période des fêtes en octobre, il y a eu 24 décès cette année contre 38 l’année dernière.

La directrice générale de l’Autorité nationale de la sécurité routière, Raheli Tevet-Wiesel, a déclaré dans un communiqué qu’en dépit de la baisse du nombre de décès, les données montrent la nécessité de « continuer à investir dans les ressources en faveur de l’amélioration des infrastructures, des activités d’éducation et d’information, de rendre les véhicules plus sûrs et de renforcer l’application de la loi et la formation des conducteurs. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...