Les députés orthodoxes fustigent Netanyahu qui « soutient » les travaux le Shabbat
Rechercher

Les députés orthodoxes fustigent Netanyahu qui « soutient » les travaux le Shabbat

Moshe Gafni a déclaré que Netanyahu "ignore ce qui se passe dans le pays" tandis que d'autres lui conseillent de "faire marche arrière" au sujet du nouveau pont de Tel Aviv

Le député Moshe Gafni du parti Yahadut HaTorah tente de s'entretenir avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Knesset le 24 novembre 2015. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le député Moshe Gafni du parti Yahadut HaTorah tente de s'entretenir avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Knesset le 24 novembre 2015. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été publiquement critiqué jeudi par un haut responsable et député de Yahadout HaTorah pour avoir déclaré que l’autoroute de Tel Aviv ne pouvait pas être fermée en pleine semaine, dans le cadre des travaux de construction le samedi, alors que d’autres députés ultra-orthodoxes auraient averti le Premier ministre de « ne pas se mêler » de cette question.

« Je ne pense pas qu’il soit raisonnable de fermer une artère principale de circulation comme l’autoroute Ayalon en pleine semaine », avait déclaré M. Netanyahu à l’aéroport Ben Gurion avant son départ pour la Lituanie, en réponse à l’annonce du ministre des Transports Yisraël Katz selon laquelle il retarderait de six mois la construction d’un pont pour piétons suite à une controverse sur le travail effectué le Shabbat, le jour du repos juif, dans un contexte de protestations des parlementaires ultra-orthodoxes.

« Il n’est probablement pas au courant de ce qui se passe dans le pays », a rétorqué le député Moshe Gafni du parti Yahadout HaTorah, lors d’une conférence dans la ville de Bnei Brak.

« L’autoroute Ayalon a été fermée récemment pour un défilé », a-t-il indiqué, faisant apparemment référence à la Marche des Fiertés [Gay Pride] de Tel Aviv en juin. « Elle a été également fermée pour un événement sportif, ainsi que d’autres routes centrales, et personne n’a rien dit ».

L’autoroute ne faisait pas partie des axes fermés pendant la Marche des Fiertés. Une partie a été brièvement bloquée par des manifestants LGBT un mois plus tard lors de manifestations pour les droits à la gestation pour autrui pour les couples homosexuels. Et alors que l’autoroute Ayalon a été fermée ces derniers mois pour une épreuve de triathlon et que certaines sorties ont été temporairement bloquées pendant la course cycliste internationale du Giro d’Italia, les deux épreuves ont eu lieu le samedi et non la semaine.

Vue de l’autoroute Ayalon à Tel Aviv en 2015. (Nati Shohat/Flash90)

M. Gafni a ensuite félicité le ministre des Transports Yisraël Katz pour sa décision et a critiqué Netanyahu pour son intervention.

« Il n’aurait pas dû intervenir », a-t-il dit au public majoritairement ultra-orthodoxe. « La dernière fois qu’il est intervenu, cela ne nous a pas aidés. Il est impératif que nous ne laissions pas transformer le Shabbat dans l’État d’Israël en une journée laïque de travaux de construction, et cela finira par être le cas ».

Entre-temps, la chaîne d’information Hadashot a rapporté que les députés ultra-orthodoxes avaient directement demandé à Netanyahu de « faire marche arrière au sujet du pont », à la suite de ses remarques à l’aéroport.

« Ne vous en mêlez pas et ne nous provoquez pas », aurait-il dit. « Ce que vous avez déclaré avant votre départ nous a causé du tort, c’était une sorte d’attaque terroriste médiatique ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...