Les députés tchèques fustigent la résolution “haineuse” de l’UNESCO
Rechercher

Les députés tchèques fustigent la résolution “haineuse” de l’UNESCO

La chambre basse appelle sa délégation à l’ONU à protester contre le vote ; les juifs italiens manifestent à Rome contre l’abstention de l’Italie

Des fidèles juifs prient au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 14 octobre 2016. (Crédit : AFP/Menachem Kahana)
Des fidèles juifs prient au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 14 octobre 2016. (Crédit : AFP/Menachem Kahana)

Les députés de la chambre basse du Parlement tchèque ont condamné la résolution ratifiée cette semaine par l’UNESCO qui ignore la relation historique des juifs aux lieux saints de Jérusalem, déclarant qu’elle reflétait un sentiment de « haine, anti-Israël ».

Pendant un vote mercredi, 119 des 149 députés présents ont approuvé une protestation très ferme contre la mesure, affirmant que la résolution ignorait les relations historiques entre les juifs et leurs lieux saints, discréditait l’UNESCO et alimentait l’antisémitisme. Seuls les quatre membres du Parti communiste ont voté contre la motion.

« La Chambre des députés du parlement de la République tchèque exprime son opposition ferme à une résolution approuvée par le Conseil exécutif de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, l’UNESCO, qui nie le lien historique entre le peuple juif et le mur Occidental et le mont du Temple à Jérusalem », peut-on lire dans la motion.

La résolution de l’UNECO, votée jeudi en commission, cite le mont du Temple et le mur Occidental par leurs noms arabes uniquement, condamne Israël, la « puissance occupante », et ignore les relations des juifs et des chrétiens à la Vieille Ville et à ses lieux saints.

La Chambre des députés du parlement de République tchèque. (Crédit : CC BY-SA Ervinpospisil, Wikipedia)
La Chambre des députés du parlement de République tchèque. (Crédit : CC BY-SA Ervinpospisil, Wikipedia)

Le parlement tchèque a également affirmé qu’il « rejette cette résolution, qui porte l’esprit d’un [sentiment] anti-Israël haineux, tout en ignorant non seulement les relations des juifs, mais aussi les relations des chrétiens aux lieux saints de Jérusalem. »

« La formulation est incohérente à la fois avec la volonté de faire la paix et avec le caractère de neutralité des Nations unies, est-il écrit, et renforce fondamentalement les tendances antisémites internationales. »

La chambre a appelé sa délégation permanente aux Nations unies à protester contre la politisation de l’organisation.

La résolution de Jérusalem a été votée par le Conseil exécutif de l’UNESCO, avec 24 pays en faveur, six contre, et 26 abstentions. Le Mexique avait ensuite exprimé son intention de modifier son vote, d’un oui à une abstention, mais il n’y a pas eu de second vote officiel.

La République tchèque, l’un des plus proches alliés d’Israël au sein de l’Union européenne, n’est pas membre du Conseil exécutif.

https://twitter.com/islamlie2/status/788752005850431488

D’autre part, des centaines de personnes ont manifesté mercredi à Rome contre l’abstention de l’Italie pendant le vote de la résolution.

Les manifestants portaient une réplique du mur Occidental avec des briques bleues pour montrer la connexion des juifs au site historique, et agitaient des drapeaux israéliens. Beaucoup d’hommes portaient la kippa, et deux hommes avaient des drapeaux arc-en-ciel frappés de l’étoile de David.

Rome contient beaucoup de preuves de la relation juive à Jérusalem, dont l’Arc de Titus, qui date du premier siècle et décrit le pillage de la ville et le butin volé dans le Temple juif, dont le candélabre d’or (ménorah), les trompettes d’or et les encensoirs utilisés pour retirer les cendres de l’autel et de la table.

Arch of Titus (photo credit: CC-BY- Steerpike, Wikimedia Commons)
L’Arc de Titus (Crédit : CC-BY- Steerpike/Wikimedia Commons)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...