Les Etats-Unis « ont rassuré Israël sur le fait qu’ils n’abandonneront pas la Syrie à l’Iran »
Rechercher

Les Etats-Unis « ont rassuré Israël sur le fait qu’ils n’abandonneront pas la Syrie à l’Iran »

Un responsable de Washington a indiqué à la Dixième chaîne que l'Amérique maintiendra sa présence "jusqu'à la fin de la guerre civile'" et qu'elle cherche à repousser l'Iran de la frontière israélienne

Un combattant pro-régime fait le signe de la victoire le 21 août 2016 aux commandes d'un tank dans le district du sud de Ghweiran, dans la ville de Hasakeh, au nord-est de la Syrie, face à l'avancée des forces kurdes (Crédit : AFP/STR)
Un combattant pro-régime fait le signe de la victoire le 21 août 2016 aux commandes d'un tank dans le district du sud de Ghweiran, dans la ville de Hasakeh, au nord-est de la Syrie, face à l'avancée des forces kurdes (Crédit : AFP/STR)

Washington a cherché à calmer les inquiétudes israéliennes portant sur le fait que l’Iran tirerait profit du cessez-le-feu syrien pour cimenter sa présence le long de la frontière nord d’Israël, assurant à Jérusalem que les Etats-Unis maintiendront leurs activités dans le pays jusqu’à ce qu’une solution permanente soit trouvée, a fait savoir samedi la Dixième chaîne.

« Nous avons clairement dit à Israël que nous ne nous retirons pas de Syrie, que nous y restons jusqu’à la fin de la guerre civile », a déclaré à la chaîne de télévision israélienne un responsable de l’administration non identifié.

« L’accord de cessez-le-feu est une première étape. Nous tentons d’élargir la zone-tampon et de repousser les Iraniens, à 20 kilomètres pour commencer et peut-être, plus tard, jusqu’à Damas ».

Israël a exprimé des préoccupations constantes face au cessez-le-feu négocié par les Etats-Unis et la Russie dans le sud de la Syrie, disant qu’il ne prend pas suffisamment en compte les ambitions militaires iraniennes dans le secteur.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti que l’accord perpétue les plans iraniens visant à établir une présence à long-terme sur la frontière nord avec Israël, quelque chose qu’Israël, a-t-il répété à de multiples reprises, ne tolérera pas.

Les voisins de la Syrie soupçonnent que l’Iran cherche à établir un couloir terrestre avec la Syrie qui permettrait de créer un continuum territorial depuis l’Iran et l’Irak jusqu’au Liban.

Vendredi soir, les médias arabes ont fait savoir qu’Israël avait tiré des missiles sur une base militaire que l’Iran est en train de construire à proximité de la ville syrienne d’​​al-Qiswa, au-sud ouest de Damas.

Cette frappe israélienne présumée survient trois semaines après que la BBC a rapporté que l’Iran était en train de faire construire une base militaire permanente en Syrie située au sud de Damas. La chaîne britannique avait commandé une série d’images satellites qui montraient d’importantes constructions sur le site.

Les médias arabes ont annoncé que 12 soldats iraniens ont été tués lors de l’attaque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...