Les forces israéliennes détruisent les conteneurs devant Khan al-Amar
Rechercher

Les forces israéliennes détruisent les conteneurs devant Khan al-Amar

D'autres structures sont encore en place devant le village bédouin, dont la démolition a suscité la critique internationale

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les forces israéliennes ont démoli jeudi matin cinq conteneurs qui avaient été installés devant un village bédouin en Cisjordanie, qui doit être prochainement démoli.

Les préfabriqués, créés à partir de conteneurs de livraisons, avaient été installés en début de semaine pour protester contre la démolition du village de Khal al-Amar, près de l’implantation israélienne de Cisjordanie.

La démolition de ces structures a été menée par l’Administration civile du ministère de la Défense, qui supervise la gestion au quotidien de la Cisjordanie.

« L’Unité de supervision de l’Administration civile a mené des applications de la loi sur cinq structures mobiles qui ont été transportées illégalement et érigées aux abords de Maalé Adoumim ces derniers jours », a indiqué le ministère dans un communiqué.

« Cette application a été réalisée conformément aux régulations et à la loi », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, une décision de la Cour Suprême a ouvert la voie à la démolition de Khan al-Ahmar, rejetant l’appel final dans une affaire qui avait suscité la critique internationale.

Des activistes palestiniens avaient alors installé cinq conteneurs à proximité du hameau bédouin pour protester contre sa destruction.

Le village bédouin de Khan al-Ahmar en Cisjordanie, le 6 septembre 2018 (Crédit : AHMAD GHARABLI/AFP)

Mardi, l’activiste Abdallah Abu Rahmeh a déclaré que l’installation de conteneurs blancs à proximité de Khan al-Ahmar, dont un arborant un drapeau palestinien, est un message envoyé à Israël pour dire que « c’est notre droit de construire sur notre terre ».

L’administration civile a déclaré que la construction de ces conteneurs était « à l’initiative de représentants de l’Autorité palestinienne » et contreviennent aux accords entre Israël et l’AP au sujet de la construction en zone C en Cisjordanie.

En vertu des Accords d’Oslo, la Cisjordanie a été divisée en trois zones : A, qui est gouverné par l’AP, B, sous contrôle conjoint Israël-AP et C, sous contrôle exclusivement israélien.

Les opposants à la démolition de Khan al-Amar, situé en zone C, affirment que la décision de justice vise à permettre l’agrandissement de l’implantation voisine de Kfar Adoumim, et de créer une région contiguë sous contrôle israélien depuis Jérusalem jusqu’à la mer Morte. Ils estiment que cela scindera la Cisjordanie, rendant la contiguïté d’un futur état palestinien impossible.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...