Les hôtels de quarantaine, le seul endroit où les Israéliens font la fête
Rechercher

Les hôtels de quarantaine, le seul endroit où les Israéliens font la fête

Avec le confinement du pays, des images sur les réseaux sociaux montrent des malades tenter de profiter au maximum de leur situation : "Être tristes ne nous aidera pas"

Des malades du coronavirus font la fête au  Dan Panorama hotel de Tel Aviv, actuellement transformé en structure de quarantaine, au mois de mars 2020 (Capture d'écran : Instagram)
Des malades du coronavirus font la fête au Dan Panorama hotel de Tel Aviv, actuellement transformé en structure de quarantaine, au mois de mars 2020 (Capture d'écran : Instagram)

Alors qu’Israël se rapproche d’un confinement total et que même les petits rassemblements sont passibles d’une amende, de nombreux jeunes organisent de grandes fêtes avec DJ et autres nuits karaoké – sans pour autant contrevenir à la loi.

Ce sont ces personnes atteintes du Covid-19 qui ont été installées dans des hôtels devenus structures de quarantaine et qui, toutes, présentent des symptômes modérés – ou aucun.

Des images publiées sur les réseaux sociaux, tournées au Dan Panorama Hotel de Tel Aviv, semblent révéler qu’un grand nombre de ces malades sont en train de passer un moment plus plaisant que les autres résidents du pays – les règles de distanciation sociale, qui sont appliquées de manière si stricte ailleurs, ne sont plus nécessaires à un endroit où tout le monde a d’ores et déjà été contaminé.

« On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a », explique Amit Katzav, qui est restée dans un hôtel de ce type pendant quatre jours.

« Les gérants sont d’accord. On tente de faire passer le temps ensemble de la meilleure manière possible », explique-t-elle mercredi à la Douzième chaîne.

Elle déclare que les fêtes organisées, qui se tiennent alors que des gens meurent et que les vies ont été chamboulées, ont été critiquées.

« On est déjà là, dans l’hôtel, et je pense qu’il faut qu’on fasse en sorte que cela se passe le mieux possible, qu’il faut essayer de garder le sourire et de rester optimistes. Être tristes ne va pas nous aider », a-t-elle ajouté.

La maladie a fait 22 morts dans le pays et touche près de 5 600 personnes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...