Les Juifs danois reconstituent le sauvetage de Juifs vers la Suède il y a 75 ans
Rechercher

Les Juifs danois reconstituent le sauvetage de Juifs vers la Suède il y a 75 ans

7 200 Juifs on tété sauvés par des pêcheurs, des marins et des membres de la résistance danoise, lorsque les nazis avaient commencé à déplacer la communauté en octobre 1943

Des Juifs danois fêtent le sauvetage de leur communauté survenu il y a 75 ans pendant la Shoah, dans une reconstitution du voyage maritime vers la Suède qui avait permis d'évacuer plus de 7000 Juifs, le 26 septembre 2018 (Crédit : JTA/Autorisation : Rochel et Yitzi Loewenthal)
Des Juifs danois fêtent le sauvetage de leur communauté survenu il y a 75 ans pendant la Shoah, dans une reconstitution du voyage maritime vers la Suède qui avait permis d'évacuer plus de 7000 Juifs, le 26 septembre 2018 (Crédit : JTA/Autorisation : Rochel et Yitzi Loewenthal)

JTA — Des douzaines de Juifs danois, dont cinq survivants de la Shoah, ont participé à la reconstitution du sauvetage, il y a 75 ans, de Juifs du Danemark qui étaient ainsi parvenus à échapper au génocide nazi.

Ce sont des émissaires Habad locaux, le Rabbi Yitzi et Rochel Loewenthal, qui ont organisé cette reconstitution – le premier d’une série de plusieurs événements qui auront lieu cette année pour commémorer le sauvetage de milliers de Juifs danois au mois d’octobre 1943 par des pêcheurs et autres marins à la date anniversaire de l’opération sur le calendrier hébreu, mercredi.

Lors de ce sauvetage, auquel avait participé la résistance danoise, environ 7 200 Juifs avaient emprunté par bateau le détroit d’Oresund pour rejoindre la Suède neutre, quelques jours après que les forces d’occupation nazies ont commencé à déplacer la population juive au Danemark.

« Quand nous sommes entrés dans les eaux suédoises, nous avons dit le Kaddish », a confié Rochel Loewenthal à JTA jeudi, nommant la prière juive de deuil. Elle a été récitée pour les victimes de la Shoah et pour plusieurs douzaines de personnes qui s’étaient noyées pendant le sauvetage.

« C’était très émouvant », a-t-elle ajouté.

Des Juifs danois arrivent en Suède après avoir été sortis du pays par la résistance danoise, le 6 octobre 1943 (Crédit : Wikimedia Commons – domaine public)

Loewenthal a indiqué que l’un des survivants ayant récité le Kaddish était Henry Nachman, qui avait cinq ans lorsqu’il avait été sauvé. Le reste de sa famille s’était noyé pendant le voyage.

Contrastant avec l’atmosphère solennelle du départ vers la Suède, le retour au Danemark effectué à bord d’un bateau de location a été plus joyeux, bercé par la musique d’un groupe de klezmer.

« Il y a eu de la musique et les survivants ont raconté ce qu’ils avaient vécu, la manière dont ils sont restés en contact avec ceux qui les avaient sauvés et la manière dont ils ont reformé de grandes familles juives », a-t-elle dit. « Il y a eu une action de grâce ».

Vivre dans l’un des pays européens dont la population juive a été sauvée majoritairement grâce à des initiatives lancées par la population locale est « quelque chose que je porte en moi chaque jour », a expliqué Loewenthal, née à Pittsburgh, en Pennsylvanie, mais qui s’est installée en 1996 au Danemark avec son époux.

« A travers toute l’Europe, il y a une histoire de sang et de trahison mais ici, c’est une histoire d’aide et de sauvetage. C’est quelque chose qui fait naître en nous une gratitude consciente d’elle-même ».

La communauté juive au Danemark – une instance représentative indépendante du mouvement de Loewenthal – va coorganiser une cérémonie marquant le sauvetage, le 11 octobre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...