Les Juifs d’Australie dénoncent l’accord entre HaBayit HaYehudi et Otzma Yehudit
Rechercher

Les Juifs d’Australie dénoncent l’accord entre HaBayit HaYehudi et Otzma Yehudit

La Fédération sioniste a critiqué la fusion négociée par Netanyahu : "Les intérêts électoraux ne justifient jamais le sacrifice" des valeurs

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Grande synagogue de Sydney, en Australie, le 22 février 2017. (Crédit : Haim Zach/GPO via Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Grande synagogue de Sydney, en Australie, le 22 février 2017. (Crédit : Haim Zach/GPO via Flash90)

La fédération sioniste d’Australie (ZFA) s’est joint lundi au concert de condamnations par les Juifs de la diaspora de l’alliance, négociée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, entre le parti HaBayit HaYehudi de droite et la faction Otzma Yehudit (Pouvoir juif) dirigée par les anciens disciples du rabbin extrémiste Meir Kahane.

Cet accord a été facilité par Netanyahu qui souhaitait renforcer une possible coalition future dirigée par le Likud après le vote du 9 avril.

Dans un communiqué, la ZFA a expliqué que si elle se retient habituellement de commenter « les machinations politiques intérieures de l’Etat d’Israël », la nouvelle qu’Otzma Yehudit « forme une alliance et puisse faire partie d’une future coalition au pouvoir oblige la Fédération à exprimer sa préoccupation profonde face à une telle union ».

Le communiqué qualifie l’idéologie kahaniste de « points de vue racistes et déplorables, en totale contradiction avec les principes sur lesquels l’Etat d’Israël a été fondé ».

Jeremy Leibler (Autorisation : Fédération sioniste d’Australie)

« Bastion de la démocratie au Moyen-Orient, la Knesset israélienne a toujours fièrement défendu l’Etat de droit, l’égalité et les libertés, indépendamment de la race, de la religion, du genre ou de l’ethnie », a commenté le président de la ZFA, Jeremy Leibler.

« L’idéologie d’Otzma Yehudit est antinomique avec ces valeurs importantes. Des intérêts électoraux ne devraient jamais justifier le sacrifice des valeurs qui ont fondé l’Etat juif et que nous, communautés juives de la diaspora, sommes fières de soutenir ».

Ces commentaires viennent s’ajouter à ceux formulés par des organisations juives majeures des Etats-Unis et de Juifs américains pendant le week-end.

Les partis HaBayit HaYehudi, Ihoud Leoumi et Otzma Yehudit déposent leur liste commune « Union des partis de droite » auprès de la Commission électorale centrale le 21 février 2019. (Raoul Wootliff/Times of Israel)

D’éminents journalistes juifs américains ont également critiqué vertement Netanyahu, jugeant, dans des tribunes d’opinion, que les actions du Premier ministre étaient « honteuses » et qu’elles « ne peuvent être ignorées ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...