Les ministères israéliens vont se débarrasser des fax
Rechercher

Les ministères israéliens vont se débarrasser des fax

En plein 21e siècle, la nation start-up cherche à moderniser la bureaucratie avec l’e-mail

Un fax (Crédit :Shutterstock)
Un fax (Crédit :Shutterstock)

Maintenant que Netflix est arrivé en Israël, le temps est venu d’utiliser un autre marqueur du 21e siècle : l’e-mail.

Une commission ministérielle devrait approuver dimanche une décision autorisant les Israéliens à soumettre des documents aux bureaux gouvernementaux par e-mail ou par d’autres moyens numériques, comme des applications pour téléphones portables.

L’initiative a pour but de mettre fin à la large utilisation des fax, ainsi qu’à la nécessité de venir en personne montrer des documents quand les fax n’arrivent pas à destination.

La proposition a été soumise par le bureau du Premier ministre et celui de la ministre de l’Egalité sociale, Gila Gamliel, dans le cadre de l’initiative « Israël Numérique », qui vise à moderniser et rationaliser la bureaucratie israélienne en la faisant entrer dans le 21e siècle.

Selon la proposition, « tous les ministères et leurs départements auxiliaires doivent autoriser, conformément à la loi, quiconque souhaite envoyer ou recevoir des documents, qui sont actuellement reçus et envoyés par fax, à le faire par des moyens numériques (e-mail, etc.). Envoyer des fax continuera à être autorisé ».

« La décision qui sera soumise à l’approbation du gouvernement n’est rien de moins qu’une révolution des services et une étape supplémentaire qui simplifiera significativement la vie des citoyens israéliens, qui devaient jusqu’à présent soumettre des documents aux bureaux gouvernementaux par courrier postal ou par fax, et devaient souvent venir physiquement dans les bureaux, à des horaires limités, pour gérer des problèmes qui auraient simplement pu être réglés en envoyant un e-mail depuis un ordinateur ou un téléphone portable », a déclaré Gamliel.

Gila Gamliel (Crédit photo: Flash90)
Gila Gamliel (Crédit photo: Flash90)

Malgré l’image de « nation start-up » du pays, les bureaux du gouvernement israélien sont restés fermes dans leur insistance à recevoir des documents par fax. Cela a mené à des plaintes récurrentes de la plupart des gens qui n’ont pas accès à ces machines, considérées depuis longtemps comme dépassées à l’ère numérique.

Selon le calendrier des réformes proposées, les bureaux du gouvernement recevront des adresses e-mail dans les 90 jours suivant l’acceptation de la proposition, et elles seront publiques dans les 120 jours la suivant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...