Les ministres s’affrontent sur l’allocation des 6 milliards de NIS de Netanyahu
Rechercher

Les ministres s’affrontent sur l’allocation des 6 milliards de NIS de Netanyahu

Les ministres du Likud proposent des bons d'achat au lieu d'argent liquide, uniquement aux personnes bénéficiant d'une aide au revenu ; Netanyahu veut une décision rapide

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu au début de la réunion hebdomadaire du cabinet, le 19 juillet 2020. (GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu au début de la réunion hebdomadaire du cabinet, le 19 juillet 2020. (GPO)

Lors de la réunion du cabinet de dimanche, les ministres se sont affrontés au sujet des aides controversées accordées aux Israéliens pour faire face à la crise économique causée par la pandémie, après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’une équipe ministérielle examinerait l’allocation de quelque 6 milliards de NIS (1,5 milliard d’euros) de fonds. La réunion s’est poursuivie jusqu’à dimanche après-midi.

La proposition a été vivement critiquée par les fonctionnaires du ministère des Finances, les partenaires de la coalition du Premier ministre et les Israéliens. Les critiques se sont principalement concentrées sur la proposition de verser de l’argent à tous les Israéliens – indépendamment de leurs revenus ou du fait qu’ils aient été touchés économiquement par les restrictions imposées par le gouvernement pour contenir le virus – et sur son coût élevé.

Selon le radiodiffuseur public Kan, la ministre de la Protection de l’environnement du Likud, Gila Gamliel, a proposé lors de la réunion de donner des bons au lieu de transferts en espèces, tandis que le ministre de l’Enseignement supérieur Zeev Elkin a déclaré que les subventions ne devraient être accordées qu’aux personnes qui reçoivent des prestations de chômage.

De plus, les ministres du parti Kakhol lavan auraient déclaré que des changements devraient être apportés afin que plus d’argent aille seulement à ceux qui en ont vraiment besoin.

La nouvelle ministre de la Protection environnementale Gila Gamliel, vue avec son prédécesseur Zeev Elkin au ministère de la Protection environnementale à Jérusalem, le 18 mai 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)

Le ministre des Affaires sociales, Itzik Shmuli (Travailliste), a déclaré que de  l’argent devrait être distribué, mais d’une manière différente.

« La question n’est pas de savoir si nous devons donner de l’argent au public – nous devons en donner encore plus – mais plutôt à qui il doit aller », a-t-il déclaré, selon la radio de l’armée. « Un mécanisme de distribution qui donne à tout le monde la même chose, donne trop peu à ceux qui ont besoin tandis que ceux qui n’ont pas besoin obtiennent trop. Il y a des milliards ici qui doivent être répartis différemment, d’une manière juste et économiquement raisonnable ».

À l’ouverture de la réunion, M. Netanyahu a confirmé que l’attribution des subventions serait examinée.

« Aujourd’hui, nous allons soumettre au cabinet une série de nominations, ainsi qu’une décision-cadre approuvant des subventions aux citoyens d’Israël afin de stimuler l’économie et de contribuer à la création d’emplois », a-t-il déclaré. « Nous parlons d’un cadre de 6 milliards de NIS. Nous allons nommer une équipe ministérielle qui approuvera la méthode d’allocation ».

Aucun détail n’a été donné sur la composition du groupe de ministres qui serait chargé de cette tâche.

Des femmes musulmanes portant des masques faciaux pour se protéger du coronavirus, passent devant une affiche placée par des partisans du Premier ministre Benjamin Netanyahu devant le tribunal de district de Jérusalem, le 19 juillet 2020. (AP Photo/Ariel Schalit)

M. Netanyahu a déclaré que les décisions en la matière devaient être prises rapidement pour aider les personnes dans le besoin.

« L’accent le plus important est mis sur la rapidité, tant en ce qui concerne le système que les décisions ; par conséquent, cette discussion que nous voulons tenir doit avoir lieu dans les prochaines 24 heures, sinon aujourd’hui, alors demain, mais pas plus tard, afin que nous puissions la mettre en œuvre le plus rapidement possible », a-t-il déclaré.

Le Likud de Netanyahu et Kakhol lavan de Benny Gantz, les deux principaux partis de la coalition, avaient convenu samedi soir de soumettre le projet à un vote du cabinet, puis de mettre en place le panel ministériel spécial qui décidera de la manière dont les fonds seront distribués.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...