Les Palestiniens annoncent 19 nouveaux cas de Covid-19 en Cisjordanie, un à Gaza
Rechercher

Les Palestiniens annoncent 19 nouveaux cas de Covid-19 en Cisjordanie, un à Gaza

Les responsables de Ramallah annoncent que quatre personnes sont en soins intensifs en Cisjordanie ; 632 quittent les structures de quarantaine à Gaza

Les membres des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne patrouillent dans le village de Beitunia, dans le centre de la Cisjordanie, le 6 avril 2020 (Crédit :  Wafa)
Les membres des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne patrouillent dans le village de Beitunia, dans le centre de la Cisjordanie, le 6 avril 2020 (Crédit : Wafa)

L’Autorité palestinienne a fait état de 19 nouveaux cas de coronavirus ce lundi en Cisjordanie. Pour sa part, le ministère de la Santé dirigé par le Hamas a fait savoir qu’un homme avait contracté la maladie dans la bande de Gaza.

Les officiels ont précisé que les nouveaux cas, en Cisjordanie, concernaient des personnes des secteurs de Jérusalem, de Hébron et de Ramallah.

Le ministère de la Santé à Gaza a noté que le malade se trouvait dans une structure de quarantaine, précisant que son état de santé était « rassurant ».

Jusqu’à présent, les autorités palestiniennes ont annoncé que 254 personnes avaient été contaminées par le coronavirus en Cisjordanie et à Gaza, dont 24 qui ont guéri. Un décès des suites du Covid-19 a été enregistré.

Kamal al-Shakhra, directeur général des soins au sein du ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne, a expliqué lundi matin aux journalistes que seuls quatre malades, en Cisjordanie, se trouvaient en soins intensifs. Il a précisé que leur état était stable.

Il a ajouté que 12 personnes contaminées en Cisjordanie se révélaient désormais négatives, ajoutant que si les tests s’avéraient négatifs à deux reprises, l’AP considérait qu’elles avaient guéri.

De son côté, le ministère de la Santé de Gaza a fait savoir qu’il avait permis à 632 personnes de quitter les structures de quarantaine de l’enclave côtière, lundi soir.

Majdi Dahir, directeur adjoint des soins au ministère, a appelé ces personnes à se confiner à domicile pendant toute la semaine à venir.

Des soignants palestiniens portent des masques de protection et se préparent à soigner et isoler des patients du coronavirus, dans la cour d’une école de l’UNRWA, à Gaza, le 18 mars 2020. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)

Le ministère a ajouté que douze personnes à Gaza avaient été contaminées par le coronavirus et que six en avaient guéri. Il a ajouté que toutes les personnes infectées avaient été placées en quarantaine et qu’elles ne s’étaient pas mélangées à la population.

Yousef Abu Rish, directeur du ministère, a indiqué à la chaîne de télévision Al-Aqsa TV du Hamas que les autorités gazaouïes connaîtraient une pénurie de tests de dépistage dès mardi soir.

Il a néanmoins suggéré que des kits de dépistage arriveraient au sein de l’enclave côtière dans un avenir proche, notant que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’efforçait d’en fournir davantage aux autorités.

L’OMS et l’AP avaient envoyé des équipements de dépistage à la bande de Gaza.

Abu Rish a noté que le ministère avait mené 2 000 tests jusqu’à présent.

L’AP et le Hamas ont pris des mesures significatives pour empêcher la propagation de la maladie en Cisjordanie et à Gaza.

L’AP a mis en place des directives drastiques de restriction de mouvement en Cisjordanie, n’autorisant les gens à quitter leur domicile que dans quelques cas, comme notamment aller au supermarché ou se rendre dans des établissements de santé.

Les responsables du Hamas ont interdit les voyages depuis et vers Gaza pour la grande majorité de la population. Les mosquées, les restaurants, les salles de réception et autres lieux ont fermé leurs portes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...