Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Les Palestiniens font exploser un gros engin à la frontière de Gaza mardi

L'armée déclare que les troupes ont répondu avec des moyens de dispersion et des tirs de sniper contre les émeutiers sur la barrière de sécurité dans la partie nord de Gaza

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des Palestiniens faisant exploser un gros engin explosif à la frontière de Gaza, le 5 septembre 2023. (Crédit : Capture d'écran : X)
Des Palestiniens faisant exploser un gros engin explosif à la frontière de Gaza, le 5 septembre 2023. (Crédit : Capture d'écran : X)

Des dizaines de Palestiniens ont participé à des émeutes dans la Bande de Gaza, à la frontière avec Israël, mardi après-midi, déclenchant un engin explosif de grande taille, selon des images.

Tsahal a déclaré dans un communiqué que les troupes ont répondu avec des moyens de dispersion, ainsi qu’avec des tirs de sniper dans certains cas.

L’armée a déclaré que les dizaines d’émeutiers ont déclenché un certain nombre d’explosifs et lancé des grenades sur la barrière frontalière dans la partie nord de la Bande de Gaza.

Aucun soldat n’a été blessé, a déclaré Tsahal dans un communiqué. Aucun blessé n’a été signalé du côté palestinien non plus.

Sur des images diffusées par des médias palestiniens, on peut voir un gros engin explosif exploser sur la barrière. Une autre vidéo partagée en ligne, provenant apparemment des caméras thermiques de Tsahal, montre l’explosion du côté israélien de la frontière.

Un porte-parole militaire a déclaré au Times of Israel que l’armée n’avait pas officiellement diffusé ces images, ce qui indique qu’elles ont fait l’objet d’une fuite.

L’émeute de mardi survient après que des centaines de Palestiniens de la Bande de Gaza ont violemment protesté à la frontière vendredi, lançant des engins explosifs et tentant de franchir la barrière de sécurité. Neuf Palestiniens auraient été blessés par des tirs israéliens lors de ces émeutes.

Ces récentes émeutes font suite à un article publié jeudi selon lequel le groupe terroriste palestinien du Hamas, qui dirige la Bande de Gaza, envisageait de reprendre les marches de protestation régulières le long de la frontière et d’autres activités contre Israël.

Des manifestations hebdomadaires le long de la frontière avaient commencé à la fin du mois de mars 2018 et s’étaient poursuivies presque chaque vendredi jusqu’à la fin de l’année 2019 – demandant qu’Israël lève ses restrictions sur la circulation des personnes et des biens à l’intérieur et à l’extérieur de l’enclave côtière et appelant au retour des réfugiés palestiniens et de leurs descendants sur les terres qui font maintenant partie de l’État juif.

Israël affirme que les restrictions sont nécessaires pour empêcher le Hamas de s’armer librement pour la guerre et les attaques.

Des émeutiers palestiniens affrontant des soldats israéliens à la frontière de Gaza, le 1er septembre 2023. (Crédit : Atia Mohammed/Flash90)

Les manifestations hebdomadaires à la frontière en 2018 et 2019 ont très souvent été marquées par la violence, notamment par le lancement d’explosifs, de pierres et de bombes incendiaires sur les soldats de Tsahal, ainsi que par des tentatives d’assaut et de sabotage de la clôture frontalière, et dans certains cas par des tirs à balles réelles sur les soldats israéliens. Les troupes ont souvent répondu par des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes, ainsi que par des tirs réels. Plus de 200 Palestiniens ont été tués lors de ces manifestations et des milliers ont été blessés.

En outre, les Palestiniens envoient régulièrement en Israël des ballons gonflés à l’hélium flanqués d’explosifs et d’engins incendiaires, déclenchant des incendies qui détruisent de vastes étendues de végétation.

Le Hamas envisagerait maintenant de reprendre les ”marches du retour”, mais aucune déclaration officielle n’a encore été publiée par le groupe terroriste sur ses projets futurs.

Gianluca Pacchiani a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.