Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Les parents de l’otage Hersh Goldberg-Polin, « soutenus par le public, abandonnés par les dirigeants »

Rachel Goldberg et Jon Polin s'expriment sur la Douzième chaîne après la diffusion d'une nouvelle vidéo choquante de l’enlèvement de leur fils par le Hamas  

Capture d'écran d'une vidéo montrant Rachel Goldberg  et Jon Polin, les parents de l'otage Hersh Goldberg-Polin, pendant un entretien avec la Douzième chaîne, le 25 juin 2024. (Capture d'écran : Channel 12. Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Capture d'écran d'une vidéo montrant Rachel Goldberg et Jon Polin, les parents de l'otage Hersh Goldberg-Polin, pendant un entretien avec la Douzième chaîne, le 25 juin 2024. (Capture d'écran : Channel 12. Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Rachel Goldberg et Jon Polin, parents de Hersh Goldberg-Polin, otage du groupe terroriste palestinien du Hamas, déclarent à la Douzième chaîne qu’ils ne se sentent pas seuls dans leur lutte, mais bien abandonnés par les dirigeants du monde entier.

« Nous bénéficions d’un soutien extraordinaire de la part des gens ordinaires à travers le monde et ici en Israël, et nous constatons ces derniers temps dans les sondages, semaine après semaine, un soutien de plus en plus important en faveur d’un accord, peu importe le prix à payer, pour ramener les otages à la maison, donc je ne me sens pas oubliée, je ne me sens pas seule », a expliqué mardi Rachel, ajoutant toutefois que la souffrance liée à l’absence de son fils ne la quittait pas pour autant.

Rachel a également indiqué avoir visionné hier soir pour la première fois une vidéo de l’enlèvement horrible de son fils, diffusée lundi par le Forum des familles d’otages et de disparus.

« Je savais que ce serait difficile pour moi », a-t-elle déclaré, ajoutant que sa fille lui avait conseillé de ne pas la regarder en raison de son contenu particulièrement choquant.

« D’une certaine manière, ce film nous a ramenés au 7 octobre, sur le plan psychologique », a-t-elle dit, ajoutant qu’il avait « creusé plus profondément ce traumatisme ».

« Il est clair que nos dirigeants n’en font pas assez » pour obtenir la libération des otages, a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.