Les pompiers de l’AP rentrent chez eux après avoir lutté contre le feu en Israël
Rechercher

Les pompiers de l’AP rentrent chez eux après avoir lutté contre le feu en Israël

Après 36h d’effort commun avec les Israéliens, les pompiers palestiniens ont maintenant l’espoir que le futur soit différent

Les pompiers palestiniens arrivent à Nataf, près de Jérusalem, pour aider à éteindre un incendie dans la région, le 26 novembre 2016. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
Les pompiers palestiniens arrivent à Nataf, près de Jérusalem, pour aider à éteindre un incendie dans la région, le 26 novembre 2016. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Les pompiers palestiniens sont rentrés chez eux samedi après avoir travaillé aux côtés des pompiers israéliens pendant 36 heures pour combattre contre les incendies qui ont ravagé le pays depuis mardi, forçant des milliers de personnes à fuir et détruisant ou abîmant des centaines de maisons.

Les équipes israéliennes avaient été rejointes jeudi soir par les pompiers palestiniens, qui ont participé à la lutte contre les vastes incendies de Haïfa et de Shaar Hagai, situé sur la route principale entre Jérusalem et Tel Aviv.

Les pompiers palestiniens de Ramallah sont aussi entrés en action dans les premières heures de la journée de samedi pour aider à éteindre les flammes qui ont frappé l’implantation de Halamish, en Cisjordanie, où des dizaines de maisons ont été détruites ou endommagées.

« C’est notre devoir d’aider », a déclaré à la radio publique israélienne Muhammad Amayra, l’un des pompiers les plus anciens de l’équipe de lutte contre le feu de l’Autorité palestinienne. « C’est une situation humanitaire. »

Un pompier israélien lutte contre le feu à Nataf, près de Jérusalem, pour aider à éteindre un incendie dans la région, le 26 novembre 2016. (Crédit : AFP/Ahmad Gharabli)
Un pompier israélien lutte contre le feu à Nataf, près de Jérusalem, pour aider à éteindre un incendie dans la région, le 26 novembre 2016. (Crédit : AFP/Ahmad Gharabli)

« Les pompiers israéliens nous ont accueilli très gentiment, a déclaré Amayra. Ils nous ont aidé pour tout, et nous ont toujours demandé si nous avions besoin de quelque chose. Les pompiers israéliens sont d’excellents pompiers. Peut-être qu’il leur manque de grosses choses, comme des avions ou des supertankers, mais ils sont d’excellents pompiers. »

Il a ajouté qu’il avait été touché que les familles israéliennes avec des enfants viennent leur serrer la main et les remercier pour leur difficile travail, « en hébreu et en arabe et dans toutes les langues. »

« Cela nous a procuré une vive émotion et m’a donné de l’espoir pour le futur », a-t-il déclaré.

Les pompiers palestiniens ont également contenu les flammes qui ont détruit les alentours de villes palestiniennes samedi, dont le village de Qusim, près de Naplouse, selon l’agence de presse Maan.

Les incendies de la région ont été alimentés par des conditions de sécheresse inhabituelles, et certains responsables israéliens ont également accusé des pyromanes.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait appelé samedi soir le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas pour le remercier pour l’aide des Palestiniens dans la lutte contre les incendies. Au cours de l’appel téléphonique, Netanyahu avait exprimé sa gratitude pour les huit camions de pompiers et les 40 pompiers fournis par l’AP pour venir en aide aux Israéliens, comme l’ont fait d’autres pays dont Chypre, la Bulgarie, la Croatie, l’Italie, la Turquie, la Russie, la France et les Etats-Unis.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pendant les funérailles d'état du défunt 9e président Shimon Peres, au cimetière du mont Herzl, à Jérusalem, le 30 septembre 2016. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pendant les funérailles d’état du défunt 9e président Shimon Peres, au cimetière du mont Herzl, à Jérusalem, le 30 septembre 2016. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le dirigeant des pompiers de l’AP, Yousef Nasser, était samedi en Israël. Il a visité les centres de commandements des pompiers à Neve Ilan, près de Jérusalem, et à Rishon Lezion, ainsi qu’à ses hommes qui travaillaient aux côtés de leurs homologues israéliens.

Pendant son appel avec Abbas, Netanyahu avait également fait part de sa satisfaction devant la coopération existante sur le terrain entre juifs et arabes, qui ont ouvert leurs maisons aux personnes victimes des incendies, a déclaré le bureau du Premier ministre.

Le chef de l’opposition, Isaac Herzog, a également remercié l’AP pour son aide, exprimant sa conviction que « de cette tragédie, s’élève une lueur d’espoir, [la possibilité] que les choses peuvent être différentes. »

Herzog a déclaré que la coopération était « la preuve qu’il y a des personnes intéressées par l’éradication du terrorisme, qui éprouvent un véritable désir de coopération et de coexistence. »

Le chef de l’Union sioniste a également remercié « les dizaines de pompiers et d’équipes de services de secours et d’incendies aériennes envoyées du monde entier » qui ont aidé à « sauver la vie de milliers d’Israéliens menacés à mesure que les flammes se propageaient ».

Isaac Herzog, chef de l'Union sioniste et de l'opposition, pendant une réunion sur le renforcement de la périphérie à la Knesset, le 13 novembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Isaac Herzog, chef de l’Union sioniste et de l’opposition, pendant une réunion sur le renforcement de la périphérie à la Knesset, le 13 novembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Parmi eux se trouvent 44 pompiers palestiniens, qui ont aujourd’hui terminé leur mission après avoir lutté contre les flammes sur plusieurs fronts durant trois jours. Ils ont été aux côtés de nos pompiers, risquant leur vie pour aider. Ils ont été hautement salués pour leurs actions, et nous sommes reconnaissants de leur aide, et de celle de tous les pompiers et les pilotes du monde entier qui nous ont aidés », a écrit Herzog dans un communiqué de presse.

La Jordanie et l’Egypte ont également rejoint les nations qui ont aidé Israël. Les deux voisins arabes d’Israël qui ont signé un accord de paix avec l’Etat juif ont proposé leur aide et Israël l’a acceptée, avait déclaré vendredi le bureau du Premier ministre. La Jordanie a envoyé des camions de pompiers et l’Egypte deux hélicoptères de lutte contre les flammes.

La démonstration de solidarité de l’Egypte, de la Jordanie et de l’AP a été un signe bienvenu après les réjouissances manifestées par de nombreux utilisateurs arabophones des réseaux sociaux en Israël et à l’étranger. Le hashtag « Israël brûle » en arabe avait été le troisième plus utilisé sur Twitter dans plusieurs états arabes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...