Rechercher

Les sirènes d’alerte aux roquettes ont résonné près de Gaza ; fausse alarme

L’armée indique que le système n’a pas été déclenché par un missile provenant du territoire palestinien

Des enfants israéliens se précipitent vers un abri pendant une alarme à la roquette provenant de la bande de Gaza, le 8 janvier 2009. (Crédit : Anna Kaplan/Flash90)
Des enfants israéliens se précipitent vers un abri pendant une alarme à la roquette provenant de la bande de Gaza, le 8 janvier 2009. (Crédit : Anna Kaplan/Flash90)

La sirène d’alerte aux roquettes a résonné dimanche matin dans la région d’Eshkol, le long de la frontière avec la bande de Gaza. L’armée israélienne a indiqué qu’il s’agissait d’une fausse alarme.

L’armée n’a pas indiqué dans l’immédiat ce qui avait déclenché le système d’alerte, et enquêtait sur l’incident.

Ces derniers mois, des groupes salafistes de la bande de Gaza et l’affilié du groupe Etat islamique dans la péninsule du Sinaï ont tiré sporadiquement des roquettes.

L’attaque la plus récente date du 10 avril, à la veille de Pessah, et a été tirée depuis le Sinaï. Une serre avait été touchée par une roquette.

En mars, deux projectiles avaient été lancés contre des villes du sud d’Israël depuis Gaza. Personne n’avait été blessé par ces attaques.

Le Hamas, le groupe terroriste qui règne sur la bande de Gaza, s’est généralement abstenu de tirer des roquettes contre Israël depuis la guerre de 2014. Les récents tirs de roquettes ont souvent été attribués à des groupes salafistes gazaouis radicaux.

Israël a pourtant répondu en frappant des cibles du Hamas. L’armée tient le groupe terroriste pour responsable de toute attaque émanant du territoire qu’il contrôle.

Ces derniers mois, les fausses alarmes ont été nombreuses.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...